Juil 132016
 

Pano2-4n_a-1

Juil 082016
 

Ce qu’on préfère par dessus tout, Aline et moi, c’est le désherbage.

Et plus encore le désherbage manuel.

C’est bien simple, on est assise au soleil, à écouter des feuilletons radiophoniques. Le pied.

À tel point que mardi, quand j’ai imaginé 10 secondes aller recommencer un semis de betteraves (le premier étant assez miteux, je reparlerais plus tard des conditions de cultures compliquées cette année) ; j’ai vu Aline installée dans les carottes se transformer en ours grognon et j’ai vite changé d’avis pour qu’elle redevienne mignonne comme un chaton. OUF ! 😉

On désherbe donc beaucoup, même si on en a beaucoup moins à faire que les 3 premières années (conséquement moins d’ailleurs vu qu’on est des tarés -Fred n’est pas en reste- du désherbage, forcément y’en a moins à faire d’année en année).

Voici notre technique, sur des semis directs comme, par exemple, la carotte :

  • Travail du sol (ça fait un premier désherbage)
  • Semis
  • Désherbage thermique à semis + 6-10 jours selon la période de semis (il ne faut pas que les graines aient levées, et la levée s’effectue plus vite en été)
  • Désherbage à la houe maraîchère à semis +2-3 semaines selon la levée des carottes (si elles sont très petites on risque de les enfouir)
  • Désherbage à la main à semis +4-6 semaines : on s’assoie et on enlève tout ce qui n’est pas de la carotte et puis on fait notre geste magique le “frout frout”. On a 2 façons de faire sur les carottes : soit un 1er passage juste pour enlever les mauvaises herbes puis un second 15 jours après pour éclaircir, soit les deux actions en 1 passage. Selon la densité de semis et selon l’enherbement, l’une des 2 est plus rapide que l’autre
  • Nouveau désherbage à la houe maraîchère dans la semaine qui suit le désherbage manuel. C’est du fignolage mais ça évite de repasser une dernière fois à la main. Parce qu’on a beau aimer ça, après y’a encore d’autres carottes à désherber. Et des panais. Et des betteraves…

Et voilà comment on obtient ce genre de résultat :

Vert

IMG_0791endives, salsifis, céleris, carottes, haricot verts. 
Zéro adventice.

Mai 252016
 

Aujourd’hui, pas trop trop de boulot mais quand même un peu.

Après la récolte des courgettes et le desherbage des concombres ce matin, mon mercredi s’est transformé en Milodi à 11:30.

Pendant que Milo faisait de nouvelles plantations dans son jardin (1 pied de tomate supplémentaire et 3 oeillets d’inde, on a oublié de faire des photos) ; je sarclais les carottes.

Puis après un repas de fête, retour au turbin pour sarcler les salades cette fois :

IMG_0465

Eh oui quel courage ! Mais enfin, il a appris à sarcler et qui plus est dans un champ pas super facile, assez dur et collant, et plein de grosses herbes

Milo qui n’est somme toute qu’un enfant de 8 ans et demi, a fait 10m de desherbage puis il est passé à autre chose (c’était dur quand même)
IMG_0472

Marathon

IMG_0478

et bain de boue

Pendant que Milo faisait le mariole vérifiait l’état du sol pour entretenir son oncle de la possibilité ou non de le travailler et passer dessus en tracteur (la réponse est donc NON), je finissais le boulot dans les salades.

IMG_0468avant 

IMG_0484après

À la question subsidiaire : “Tata pourquoi on se lave pas les pieds avec des patates ?” la réponse est parce que ça ne fonctionne pas et qu’en plus c’est dégueulasse.

IMG_0477

Mai 062016
 

Vendredi 6 mai 2016

(fin de la première semaine en “horaires d’été”, ce fût … intense).

La journée a bien commencée avec la première fleur de courgette (enfin, une fois qu’on s’est occupé de la marmaille miaulante, bêlante et brayante).

Courgette

Ensuite, palissage des concombres (les séries 1 et 2 sont plantées depuis 2 semaines) et désherbage des mêmes (3 heures de boulot ; 1h30 à 2)

Concombre

Après quoi nous avons repiqué les secondes séries de poivrons et aubergines qui attendaient depuis quelques jours que nous soyions un peu disponibles. Ça nous a pris du temps (3h) mais je crois qu’on a fait pas mal de bricoles en même temps (remonter des sacs de terreau, ranger des trucs, …) : 144 aubergines, 52 poivrons rouges, 4 poivrons jaunes, 30 poivrons oranges, et 33 piments d’espelette. On remercie les souris qui se sont servies sur les très jeunes pousses aussitôt qu’elles ont pointées le bout de leur nez.

Puis on a palissé les petits pois. Je n’ai pas de photos, c’est trop moche. Je suis au regret de vous annoncer que cette année, ça va pas être la fête du p’tit pois, et qu’ils seront rares. Maggie a beau chasser plusieurs souris par jour, et de plus en plus grosses (d’ailleurs hier elle a chopé celle qui a boulotté les poivrons), elle n’en est pas encore à la taille “lapin”. D’ailleurs, pendant ce temps là, ma p’tite chatte mignonne se reposait de ses exploits.

Maggie

Après le dejeuner, après-midi essentiellement dédié au desherbage :

On s’est attaqué (et on a fini) celui de la pépinère de choux (rouges, frisés, blancs et de Pontoise) ; ce qui nous a pris la bagatelle de 5 heures (2h30 à 2)PepiChoux

Puis Aline est allée faire la corvée d’arroser les semis (CORVÉE est le mot, ça lui a pris près de 3/4 heure et on ne met pas moins d’1/2 heure en ce moment avec tous les semis en court et cette chaleur), pendant que je plantais à peu près 300 salades diverses.

Fin de la journée avec le desherbages d’autres salades, regardez comme c’est beau !

SaladeDESH

Fred qui lui profite du pont, a fait du travail du sol toute la journée sur son gros tracteur et à butter à la main les patates dans les champs

Patates2

Magnifique non ? Un boulot très pénible que je suis bien contente de ne pas avoir eu à faire (♥). Il n’a pas pu le faire à la butteuse, car, conséquance des gelées, les plants étaienttrop disparates en tailles pour que le réglage de l’outil puisse leur convenir à toutes.

Il a fallu encore s’occuper des animaux mugissants de toutes tailles, et en prendre une paire en photo (c’est jaloux ces machins là !!!)

Puis quelques heures encore à faire de la paperasse et voilà une bonne grosse semaine, pas encore terminée !

Mai 042016
 

On a commencé par le palissage et la taille des pieds de tomates plantées il y a quelques semaines.

IMG_0315

Ensuite, on a tout bien désherbé.

Au total 4 heures de boulot (2h à 2) et une belle serre bien rangées.

 

Maintenant, allons desherber les carottes.

Avr 192016
 

Aujourd’hui un jour parfait pour sarcler.

On dézingue les mauvaises herbes et sous ce soleil éclatant et ce petit vent assêchant,  elles crèvent en moins de 2 !

Bon 4:30 de sarcloir, franchement, c’est pas du tout recommandable.

Mais il fallait fêter dignement le retour de vacances d’Aline avec une bonne séance de désherbage 😉

IMG_0145

voilà 2 belles planches d’échalotes et 2 planches d’oignons bien propres

IMG_0146

idem dans les salades plantées dernièrement avec Milo

IMG_0147

et pour les gourmands, de quoi patienter.

Juil 102015
 

Il y a de ça une semaine, je m’effrayais de ce que les herbes, profitant très largement de la canicule, avaient beaucoup trop poussé en 1 semaine.

Ça donnait ce genre de truc :

IMG_7695superbe amarante au premier plan de ce qui se veut une planche de panais. Accompagnée de ses potos pourpiers et cie.

On avait ce genre de vue apocalyptique dans 4 planches de panais, 4 planches de betteraves, et 6 planches de carottes. L’horreur quoi. J’imaginais déjà que ça allait nous prendre 3 semaines, beaucoup trop de temps, parce que 3-4 jours de retard dans du desherbage, ça peut vite prendre des allures catastrophique. Faut pas oublier que quand on désherbe dans un coin, ça continue de pousser dans un autre.

Mais c’est que j’avais oublié qu’on était des tarés du desherbage (mouahahahahahah).

Il faisait encore très chaud jeudi dernier, j’en ai donc profité pour passer la houe maraîchère dans les inter-rangs et les allées de panais pour enrayer un poil le phénomène pendant qu’Aline s’attaquait à la main au desherbage des betteraves. En temps normal les herbes étaient déjà si grosses (de plus, c’était essentiellement du pourpier, qui repart comme qui rigole) que cette opération de sarclage aurait pu s’avérer assez inefficace. Mais la chaleur torride les a séchées en moins de 2 ce qui fait quasiment rien n’a pu reprendre. (youpi).

Il s’est avéré que le desherbage à la main dans les betteraves étaient assez rapide (le pourpier c’est très impressionnant parce que ça s’étale beaucoup, mais du coup quand on en enlève 6-7 on a déjà desherbé 1 m². On a pu le finir dès le lendemain (on a encore dû battre un espèce de record de desherbage) grâce à Fred qui est arrivé comme un sauveur sur son cheval blanc (il aime bien faire ça) pour sarcler les carottes à ma place (ce qui m’a donc permis de me consacrer aux betteraves avec Aline si vous avez bien tout suivi). Dans les carottes c’était essentiellement de la millasse, une sacrée cochonnerie, mais finalement on l’aime bien, et miraculeusement (parce que c’est aussi un truc qui reprend comme qui rigole mais encore plus, dès l’instant on laisse un micro bout de racine), l’excessive chaleur de ce vendredi (pauvre Fred) a permis de griller littéralement tout ce qu’il avait sarclé.

Vendredi on en était donc là, après déesherbage total des betteraves :

IMG_7687

Lundi et mardi après-midi on s’est attaqué au desherbage manuel des 6 planches de carottes, et on a même pu entamer celui des panais.

Mardi soir, on en était là :

IMG_7688magnifique.

On a terminé les panais jeudi après-midi. Très exactement 5 après-midi (et demi) pour desherber 14 planches. Un bel exploit.

Qui necessite, je l’avoue des techniques particulières :

Et beaucoup de rapidité :

Encore une opération rondement menée par le gang du sarcloir.(le desherbage de l’infini ici)

IMG_7717

Fév 262015
 

Des radis dans les paniers la semaine prochaine !!!

On a testé la culture associée carottes/radis pour avoir un peu plus rapidement des radis

CarotteRadis1c’que c’est beau !

CarotteRadis2et très propre !

CarotteRadis6

Carottes semées entre fin octobre et mi-novembre : 4 rangs par planche, espacés de 30 cm.

Radis semés dernière semaine de décembre : 1 rang entre chaque rang de carottes. Il faut avoir désherbé avant.

Testé aussi radis/pommes de terre sous serre. À voir d’ici quelques semaines.

Juil 152014
 

Aubergineaubergine

ConcombreCourtconcombres courts

Poivronpoivron bientôt mûr

Serre3-ConcombreLongconcombres longs : le blanchiment de la serre n’est pas suffisant pour protéger les fleurs et les jeunes fruits du soleil, et donc ils coulent (en gros les fleurs fânent avant de passer au stade fruit et les concombres déssèchent) : j’ai donc rajouté un voile pour leur faire de l’ombre

Serre1-tomatestomates série 1

Serre4-Tomatestomates deuxième série

Bettes-2superbe et délicieuse bette

ChouB-1choux cabus blancs

ChouxFleur-2plein d’herbes sous le filet des choux-fleurs : on attend que le sol ressuie (sèche) pour pouvoir enfin désherber. Dans la semaine ça devrait avoir un meilleur aspect, déjà 😉

HaricotsNains-1haricots nains (l’enfer du maraîcher)

CarotteHiv-3carottes d’hiver qui viennent d’être désherbées

CarotteHiv-4carottes d’hiver : même date de semis mais pas encore désherbé. On a eu un problème d’irrigation ce qui explique ce semis très clairsemé. Mais comme je fais toujours 2 fois trop de carottes, ça ne devrait pas poser de problème de quantité à la récolte

CarotteHiv-2carottes d’hiver deuxième série, semée début juillet. 

CarotteHiv-Ziggycarotte d’hiver semées début juillet (deuxième série) et la trace de sabot de Ziggy, qui a pris 10 bonnes minutes de liberté cet après midi…

Celeri-2céleri

Courgescourges : très très belle plantation cette année

Melonle melon sarthois

Oignons-2oignons

PdTpommes de terre de conserves (50% de la plantation perdue pour cause de champ inondé)

PoireauxBR2Ruta

D’autres photos dans l’album.

Juin 112014
 

Mercredi 11 juin 2014

image-1-2-1

 entre ce que je prévois la veille au soir et ce qu’on fait effectivement ça peut varier.

image-1-3

Bilan de la journée pour moi :

  • 8 piqûres de taon dont 5 dès que je suis sortie de la maison ce matin en moins de 10 secondes
  • 1 coup bon de soleil
  • 1 allergie (alliance des sucs végétaux -des ailliacées cette fois- et du  soleil)
  • 9 heures de boulot très physique. dont 6 de désherbage, + 1 heure de boulot plus calme devant l’ordi.

Fred a dû prendre 1 jour et demi de congés pour nous aider cette semaine, car on commence à être débordé et on a une grosse session de desherbage à assurer. Il était donc avec moi cet après-midi, heureusement, car Aline ne bosse pas aujourd’hui. À l’heure qu’il est il ramasse encore des fraises et aura bossé 6:30 sur la ferme aujourd’hui. Merci Fred !

%d blogueurs aiment cette page :