Nov 282018
 
Voilà ce qui se passe quand on laisse pousser le mouron (et les carottes).
Carottes de printemps (2019) et mouron de novembre (éradiqué juste après la photo) VS carottes d’hiver en place depuis juin et mouron d’octobre (qu’on est donc encore loin d’avoir enlevé !).
Pourquoi on en est arrivé là ?
Alors déjà je tiens à vous faire remarquer qu’il n’y a QUE du mouron, hein, finalement toutes les autres adventices ont disparu de chez nous.
On a fait un dernier désherbage thermique dans les carottes en septembre. Puis on a mis des voiles et puis on s’est dit que c’était le dernier désherbage de cette culture, parce qu’à un moment, il faut arrêter (rentabilité de la culture, et ménagement des maraîchères qui aimeraient bien aller faire du shopping).
Et puis 1 mois plus tard on s’est rendu compte que ça avait grave poussé là-dessous !!! Du genre l’horreur. Il y a 12 planches de 50 m quand même et on n’avait aucune raison de penser que ce qu’on voyait sur une planche n’était pas reproduit sur les autres (on a de l’expérience).
Ce n’est clairement plus un problème pour la culture ; les carottes avaient déjà fini de pousser et le mouron ne leur fait fait plus compétition. Mais vous pouvez voir qu’il y a des fleurs. Des dizaines, des centaines, des milliers, DES CENTAINES DE MILLIERS de fleurs. Et qui dit fleur… dit GRAINES. Et qui dit graine dit… MOURON en 2019.
Voilà pourquoi on est encore en train de se noyer dans le mouron. C’est long. Très long.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :