Comment faire des cornichons “à la Russe”

(une compilation des recettes ancestrales de mon amie Julie, merci à elle, c’est du bonheur à croquer qu’elle nous a donné)

Cette méthode est valable aussi bien avec des cornichons qu’avec des petits concombres. Une bonne idée d’utilisation des concombres en fin de culture ; et puis cornichons et concombres, c’est pareil (n’est-ce pas Brieuc ?).

Donc, l’idée, c’est de prendre des cornichons/concombres et des aromates.  Les indispensables étant à mon sens aneth, ail, poivre et basilic ; mais enfin, tous les goûts sont dans la nature (mais les cornichons sans aneth, ça va vous faire bizarre, je vous préviens, c’est LE goût du cornichon).

les petits concombres que j’ai récoltés avant de débarrasser les pieds de cette année

Cette année, j’ai fait deux séries de cornichons marinés,  1 fois en août quand il me restait plein de basilic. J’y avais ajouté cette fois-là des feuilles de cassis (oui, oui) et de menthe.

Le WE dernier, il me restait plus beaucoup de basilic, et j’avais la flemme d’aller ramasser des feuilles de cassis, alors j’ai eu l’idée de mettre des carottes pour faire un peu de goût (et en plus : est ce que vous avez déjà mangé des carottes marinées ? C’est une tuerie).

ail et poivre, aneth, basilic ridicule et carottes “purple haze”, la classe.

  • Il vous faut laver les cornichons, les équeuter, et si vous les soupçonner de ne pas tenir dans le bocal, les couper.
  • Puis, dans un gros bocal, déposer les aromates choisis (4 gousses d’ail coupée en 2 par litre au moins) puis par dessus arranger les cornichons.
  • Préparer une saumure avec les proportions suivantes : 1L d’eau bouillante, 20g de sucre, 20g de sel et 5 à 10 cL de vinaigre.
  • Verser la saumure bouillante sur les cornichons.
  • Poser le couvercle sans le visser.
  • Mettre à stériliser 15  min. dans une gamelle dans l’eau bouillante (+ 1 lichette de vinaigre pour pas que le bocal sorte tout blanc de calcaire).
  • Fermer le couvercle.
  • Sortir le bocal et le mettre à l’envers pour parfaire la stérilisation SEULEMENT si c’est un bocal à couvercle à vis !! Avec le système à joint, l’étanchéité n’est pas suffisante à ce stade, elle se fait au moment où ça refroidit, et si vous le retourner toute la saumure va vous tomber sur les pieds ! (Update de 2019 après la mésaventure de ce pauvre Michel)

ATTENTION !! C’est pas cool du tout, il faut attendre au moins 3 mois avant de les manger. Perso, on les fait en été et on commence à ouvrir les pots à Noël (en même temps qu’on mange nos petits pois et nos tomates farcies :P).

Les autres aromates qu’on pourraient mettre : raifort, estragon, laurier, girofle, feuilles de groseillers, … La liste n’est pas exhaustive.

Cet article a 26 commentaires

  1. Si tu les stérilises, ils sont cuits tes cornichons, non ?

    Ils ne croquent plus sous la dent ?

  2. Non ils ne cuisent pas et restent bien croquants. Je fais toujours un malheur avec les cornich ^^
    Dans les recettes que mon amie Julie m’a données et que j’ai compilées ici après 3 étés d’expérience, il est indiqué sur toutes qu’il faut stériliser 15 minutes et que le cornichon change de couleur : ‘ils s’éclaircissent, passant du vert foncé au vert olive’.

  3. Ma mère à moi, elle les plaçait seulement dans du vinaigre (et dans des bocaux en verre vert…).

    Et moi, je fais comme ma mère !

    Mais je vais peut-être essayer de faire comme toi, pour une fois (si je trouve des cornichons, les miens sont tout pourris).

  4. Je confirme : tes cornichons marinés sont délicieux Delphine, on en avait goûté à un apéritif participatif après une matinée à la ferme (je ne sais plus à quelle occasion), vraiment délicieux!

    Merci pour cette recette!

  5. pour faire des cornichons à la russe, il faut des cornichons, des branches d’aneth avec les ombelles , des gousses d’ail, des feuilles de cerisier, éventuellement une petite de racine de raifort. Tout cela dans de grands bocaux. On verse dessus de l’eau salée froide et on laisse fermenter dans un endroit sombre et frais . Au bout d’un mois , on peut commencer à déguster. Les bocaux doivent être fermés avec un caoutchouc. Il n’y a aucune stérilisation ,(conservation par le sel) et se garde quelques mois.

  6. Bonjour

    oui, merci c’est plus ou moins la recette donnée dans l’article… 🙂

  7. Bonjour
    Je souhaiterais vous féliciter et vous remercier pour votre recette que j’ai fait cet été. Ne pouvant attendre Noël (la curiosité étant trop grande) nous avons donc ouvert un pot et ce fut là un véritable délice.
    Je n’en avais jamais cuisiné auparavant s’était donc une grande première et quel ne fut pas notre bonheur en constatant le résultat.
    Nous avons un problème : nous n’avons que 8 pots jusqu’à l’été prochain….ça va être très dur ….
    Un grand merci pour avoir partager votre recette, mes enfants et mon mari vous remercient également.

  8. Bonjour Carole,

    merci c’est très gentil ! je suis ravie que vous vous soyiez régalés. Je comprends tout à fait le problème, j’ai eu le même la première année que j’en ai fait. J’ai vite rectifié le tir l’année suivante, je vous prie de le croire !
    Profitez bien des 8 pots restants !

  9. Bonjour !
    Votre recette à l’air très sympa, j’ai essayé de faire des conserves de cornichons 2 années de suite, la première beaucoup trop de vinaigre, la 2éme beaucoup trop de sucre.
    Quel vinaigre utilisez-vous ?

    Bel été à vous !

  10. Bonjour
    j’utilise du vinaigre blanc.

  11. Est-ce que ça stérilise si le couvercle n’est pas fermé ??

  12. oui, vu que l’intérieur du pot monte à 100°, il faut juste le laisser assez longtemps et fermer tout de suite après.

  13. question que je me suis posée, pourquoi ne pas fermer tout de suite ?

  14. question de physique : parce qu’avec la dilatation le pot exploserait.

  15. alors ça veut dire que si on les fait en fermant dans des pots type confiture ça explosera par contre dans des pots avec joints en caoutchouc l’air s’échappe … j’aime bien les questions bêtes, parce qu’a la fin de la journée, moi je le suis moins (et pourtant je pars de loin … )

  16. Je n’en sais rien je n’ai jamais tenté de fermer les pots, qu’il y ait des caoutchouc ou non.

  17. Merci pour la réponse. J’ai fait comme toi en fermant après et en les retournant, et je vois bien que ça marche car le couvercle est incurvé. Pourtant j’avais déjà fait des stérilisation pots fermés (ceux avec caoutchouc et ceux sans) mais totalement immergés.

  18. Bonjour,
    Merci pour la recette je viens d’essayer ! Mais faut-il conserver le pot au frigo ou un endroit sombre et pas trop chaud suffit-il ? Merci

  19. Bonjour
    là où vous avez l’habitude de conserver vos conserves ou boites de conserve, c’est très bien. Au frigo une fois ouverts.

  20. Cornichon et concombre: les Italiens les appellent respectivement cetriolino et cetriolo ( le cornichon pour eux est donc une petite concombre) CQFD

  21. Bonjour, je viens de faire votre recette. Une fois retournés après stérilisation, faut-il qu’ils restent dans cette position (donc à l’envers) tout au long des trois mois ? Merci d’avance

  22. Bonjour
    non pas du tout. C’est juste pour stériliser le haut du pot tant que tout est bouillant (comme pour les confitures).
    Bon appétit ! j’espère que vous serez satisfait.

  23. Merci, Delphine. Nous essayerons d’autres de vos recettes. En tout cas ma compagne et moi attendons avec impatience de déguster ces cornichons ! Est-ce qu’il faut attendre vraiment trois mois ? Nous avons fait 7 bocaux. Quand est-ce que nous pourrons déguster pour la première fois ?

  24. 😀
    dans un mois, je pense que ce sera déjà bon 😉

  25. Attention lors du retournement du bocal !!!… J’ai failli terminer ma journée chez les grands brûlés… Je pense qu’il faut OBLIGATOIREMENT utiliser des bocaux avec couvercle vissé… j’ai utilisé des bocaux avec joints rondelles à languette, et couvercle en verre à levier métallique… pour ne pas citer de marque, tout le monde aura reconnu… J’ai donc sorti un bocal de l’eau bouillante au bout de 15 minutes, j’ai mis un joint rondelle, j’ai fermé le couvercle en verre, fermé le levier métallique, et j’ai retourné le bocal… enfin, j’ai commencé à retourner le bocal… AVANT d’être complètement retourné, un jet de vapeur et de saumure bouillante s’est échappée du bocal, un jet très très fin, grâce au couvercle fermé, mais comme j’étais torse nu et en short, soleil oblige, 1) mes sublimes pectoraux de 60 ans sont “un peu” rouges, et 2) je n’ai pas lâché le bocal, sinon je prenais 1 litre de saumure bouillante + des morceaux de verre sur les pieds… Bref, bocal remis à l’endroit… 2ème tentative toute en douceur pour voir = des micro-gouttes apparaissent au niveau du joint… DONC, sur ce type de bocal, fermez le bocal, et c’est TOUT !!!… Ne le retournez pas, 1) c’est dangereux, et 2) trop de pression et trop de chaleur = vous allez vider votre bocal… PS : ça sent déjà trop trop bon … 🙂

  26. Bonjour
    je suis désolée que vous ayez failli vous brûler !!
    Effectivement je ne retourne pas les bocaux quand ce sont des bocaux à joint, mais quand j’ai écrit l’article je n’avais que des couvercle à vis.
    Avec les joints, je mets à stériliser dans de l’eau bouillante qui arrive juste en dessous du haut du pot, et j’ai déjà mis le joint et laissé le couvercle entrouvert. au bout d’1/4 d’heure je le ressors (et je me fait des frayeurs avec vision apocalyptique de brulage quand je prend des pots trop lourds pour mes petits bras, ce qui systématiquement arrive tous les ans) et je referme tout de suite.
    J’espère que vous allez vous régaler !!

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier