Mar 312011
 

(pfiuuu, ça faisait longtemps !)

Aujourd’hui, le jeudi 31 mars 2011.

Deuxième journée avec Hadrien qui remplace Aline pour le début de son congé maternité. Cette semaine, le temps du relais, ils sont tous les deux là, alors ça turbine.

Aline commence à préparer les paniers de l’AMAP de la Madeleine qu’on livre le jeudi. Pendant ce temps, Hadrien s’occupe de l’arrosage des semis. En ce moment, c’est tous les jours pour ceux qui sont chauffés, et tous les deux jours pour les autres. Il y en a des quantités phénoménales, ça peut nous prendre 3/4 d’heure.

Je ramasse les salades pour l’AMAP. Les salades sont toujours ramassées au dernier moment et le matin pour conserver toute leur fraîcheur. De façon générale, tous les légumes feuilles sont ramassés le matin. Pour les bettes et les épinards, à cette saison, on peut encore se permettre de les ramasser la veille, ce qui nous soulage bien au moment de préparer les paniers !

Puis, alors qu’Hadrien rejoins Aline (on est pas trop de deux pour faire les paniers), je finis de récolter ma première série de radis : avec la chaleur des dix derniers jours, tout a poussé trop et vite. Les radis qui auraient dû être mis encore la semaine prochaine dans les paniers sont déjà trop gros, et je préfère les ramasser pour les vendre sur le marché.

Les paniers… On étale toutes les caisses par terre, puis si on est tout seul, il faut aller chercher les caisses de légumes, c’est assez lourd. Puis peser légume par légume, pour chaque panier, faire des km entre la caisse et la balance et ce pour tous les légumes. Parfois, il faut en plus emballer les légumes (feuilles, tomates…).  Puis mettre les caisses dans le camion si le temps le permet ou à stocker au frais dans la soue à cochon avant de les porter encore une fois dans le camion. Quand on est deux, c’est moins pénible, car une personne pèse et l’autre marche. Cette dernière peut aussi aller chercher les caisses de légumes pour anticiper les pesées.

Bref, vous l’aurez compris ça occupe bien la matinée.

Avant le déjeuné, j’aurais pour ma part débarrassé les rebuts de radis, passer la binette et le râteau : ceci évite de conserver une once de radis, ce qui pourrait attirer les mouches et être fatal à une prochaine culture de crucifères (la famille des radis et des choux) même si ce n’est pas sur la même planche (complètement déconseillé de toute façon pour assurer les rotations) mais à côté. Aline et Hadrien, eux, s’occuperont d’apporter du foin aux bestiaux.

L’après-midi, après avoir chargé le camion, on a passé tout notre temps à 3 à planter des oignons rouge et jaune et on a pas encore fini !

Après le départ d’Aline et une petite pause pour Hadrien et moi, départ pour le Mans pour livrer les paniers.

Retour à la ferme à 20:30, et encore du travail qui m’attend : bilan de la journée, organisation de la journée de demain, mails, divers trucs administratifs, et idéalement, je devrais faire des trucs comptables, mais, je sens que ça va passer à la trappe.

Et Fred me direz-vous ? Il a passé un grande partie de la journée à réparer l’irrigation, fabriquer de nouvelles rampes d’arrosage, il a été démarché de nouveaux clients (espérons-le), fait à manger et le ménage.

 

Bilan pour aujourd’hui, un jeudi type :

  • Préparation des paniers : 3 heures (1:30 à 2)
  • Irrigation des semis : 1/2 heure
  • Récolte des salades : 20 minutes
  • Récolte  des radis : 1 heure
  • Nettoyage de la planche de radis : 1/2 heure
  • Plantation des oignons : 9 heures (3 heures à 3)
  • Préparation du camion et livraison : 3:30
  • Administratif etc… : 2:30 (je compte pas le blog, bien entendu).

  7 Responses to “Un jour au hasard”

  1. Merci pour tout ce tout ce travail. Los paniers sont excellents!

  2. +1

  3. merci merci 🙂

  4. dure journée !
    un petit café ?

  5. Priscille > ah ouais je veux bien.

  6. ça chôme pas en ce début de printemps va falloir qu’on passe vous donner un coup de main 12c4

  7. quand tu veux 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :