Les outils tractés de la ferme du hanneton

Laure, une de nos stagiaire, a fait un chouette article sur les outils tractés de la ferme (les outils qui sont derrière les tracteurs).

Voici son travail et ses photos. Merci Laure !

La ferme du hanneton cherche à limiter l’utilisation d’engins mécanisés. Au total, ce sont 56 heures d’utilisation annuelle des tracteurs pour une consommation totale de carburant de 250 L.

La ferme dispose de deux tracteurs ainsi que plusieurs outils traînés, portés ou semi-portés principalement utilisés pour le travail du sol, l’implantation, la fertilisation et la récolte.

  • les outils traînés : l’essentiel du poids de l’outil est supporté par le sol;
  • les outils semi-portés : l’attelage du tracteur supporte une partie du poids de l’outil qui possède donc au moins un point au sol;
  • les outils portés : Le système d’attelage du tracteur supporte la totalité du poids de l’outils.
  • les automoteurs : L’outil fait partie intégrante du tracteur qui est ainsi dédié à une seule fonction.

(Source : Agroparitech)

Engins de traction

Le premier tracteur est un Massey Fergusson 354 F de 1990 équipé d’un moteur thermique de 50 CV. C’est un tracteur conventionnel à deux roues motrices et deux roues porteuses équipé d’un attelage 3 points et d’une prise de force. Il est utilisé pour quasiment tous les travaux.

Le deuxième tracteur, un Someca 540v, plus ancien (1975), est équipé en permanence d’un rotavator. C’est également un tracteur conventionnel à deux roues motrices et deux roues porteuses équipé d’un attelage 3 points et d’une prise de force. Il est doté d’un moteur thermique de 40 CV.

Outils semi-portés

Lame souleveuse

Cet outil, probablement auto-construit, est utilisé sur la ferme pour faciliter l’arrachage des endives, carottes, panais, poireaux.

Les réglages à effectuer portent sur la profondeur du passage de la lame (suffisamment profond pour ne pas abîmer les légumes, et au plus près des légumes pour une plus grande efficacité et une moindre consommation énergétique), et sur l’angle d’inclinaison de la lame par rapport à l’horizontale : un angle insuffisant rend difficile la pénétration de la lame dans le sol, un angle trop important fait qu’elle s’enfonce trop et que le tracteur ne peut plus la tirer.

Ces réglages s’effectuent à l’aide du troisième point.

L’entretien est réduit au nettoyage après utilisation. La lame n’a jamais été affutée (inutile).

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

 

Broyeur à marteaux 

Le broyeur à marteau est composé de marteaux reliés par une goupille à un axe rotatif horizontal entraîné par la prise de force. Il est également équipé d’un rouleau.

Entretien : nettoyage après utilisation (graissage des parties rotatives 5 fois par an).

Fixation au tracteur : Attelage 3 points et prise de force.

 

Cultivateurs

La ferme du hanneton dispose de 3 cultivateurs légers : une herse étrille, un vibroculteur et une bineuse.

Le terme “cultivateur” regroupe toute une famille d’outils à dents qui se différencient par la forme des dents, leur espacement, le poids et le dégagement sous bâti. Les cultivateurs lourds (4 à 5 dents au mètre, 60 à 75 cm de dégagement sous bâti) sont adaptés à des opérations de déchaumageet de reprise profonds, voire de décompactage en non labour. Les cultivateurs légers (4 à 7 dents au mètre, 45 à 60 cm de dégagement sous bâti) sont appropriés en préparation de lit de semences.

Les cultivateurs légers, également appelés « canadiens » ou « vibroculteurs » en fonction du type de dents, sont équipés exclusivement de dents vibrantes en forme de “S” (étançon double spire) ce qui permet à la dent de vibrer longitudinalement et latéralement. Ce montage permet à la dent de s’effacer latéralement en cas d’obstacle. La section étroite de l’étançon limite les remontées de mottes et réduit les risques de formation de lards dans les sols à consistance plastique ou semi plastique. Leur effet est généralement complété par un nivellement du sol à l’aide de rouleaux cages, de bâche roulante ou de peignes.

Source : Agroparitech

Herse étrille

La herse étrille est utilisée pour le désherbage mécanique des cultures en place : la souplesse des étançons leur permet de s’effacer en cas d’obstacle.  Cet outil est utilisé pour les cultures plantées : choux, poireaux, pommes de terre…

L’efficacité du nettoyage est maximum lorsque les adventices sont jeunes : les adventices encore vulnérables au stade de plantule sont déracinées et meurent. Par exemple, une intervention est réalisée dix jours après la transplantation des poireaux (efficacité estimée : 95%). Un nouveau passage une semaine plus tard permet de traiter les adventices qui ont germé à la suite du passage précédent.

Réglages

  • Profondeur de travail : elle se fait par l’intermédiaire des roues de jauge ; la profondeur doit être limitée afin d’éviter les relevée (2 cm à la ferme du Hanneton)
  • Inclinaison : détermine l’agressivité, et donc dépend du stade d’évolution de l’adventice. Elle se fait à l’aide du 3ème
  • Vitesse : à adapter en fonction de la maturité de la culture (plus faible sur petite ou jeune culture)

Le travail de la herse étrille est facilitée par une bonne préparation du sol (assez fin), une absence de cailloux et de résidu de culture ou d’engrais vert. La herse étrille est peu efficace sur terre battante, mais est particulièrement adaptée à la terre très sableuse de la ferme du Hanneton.

Entretien : nettoyage après utilisation (quelques points de graissage à faire une fois par an).

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

 

Vibroculteur

Le vibroculteur est utilisé à la ferme du hanneton pour lutter contre les adventices dans une stratégie associant les techniques du déstockage et du faux-semis.

Le passage en interculture du vibroculteur à une profondeur de 5 cm stimule la levée des adventices en masse. Ces dernières sont ensuite détruites par un nouveau travail du sol à une moindre profondeur. Ce nouveau travail du sol peut se faire au plus près du semis (faux-semis) et permet alors également une nouvelle levée d’adventices qui seront à leur tour détruites par un ultime travail du sol très superficiel ou un désherbage thermique.

Ces techniques évitent l’emploi de désherbant chimiques et contribuent à réduire le stock semencier du sol. Elles sont particulièrement efficaces sur les espèces dont les semences ont une faible dormance. Il importe de veiller à la diminution progressive de la profondeur du travail du sol. Du fait de son sol sableux, la ferme du Hanneton n’est pas exposée au risque de battance qui pourrait résulter d’un sol trop affiné par le recours à ces techniques.

Réglages, entretien et fixation au tracteur sont identiques à ceux de la herse étrille.


Bineuse

La bineuse est utilisée pour le désherbage mécanique des adventives en inter-ranget, moyennant une vitesse suffisante, des adventices sur le rang de culture par enfouissement résultant d’une projection de terre au passage de l’outil. Elle est efficace même sur des adventices assez développées.

A la ferme du hanneton, elle est utilisée pour les cultures de choux, poireau, pomme de terre, courges et courgettes.

Réglages

  • Profondeur de travail : pas trop profond pour éviter les relevées et le déchaussage des cultures (2 à 5 cm à la ferme du Hanneton)
  • Espacement des étançons : doit être ajusté en fonction de l’espacement des cultures
  • Vitesse : une vitesse élevée permet de rebuter la culture et ainsi d’enterrer les adventices sur le rang de la culture.

Le travail de la bineuse est facilité par une bonne préparation du sol (assez fin), une absence de gros cailloux. La bineuse est efficace sur terre battante, mais cette qualité n’est pas pertinente pour la terre très sableuse de la ferme du Hanneton.

L’entretien consiste à graisser les goupilles environ tous les ans.

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

 

Décompacteur

Le décompacteur est composé de deux dents/lames en acier écartées de 60 à 80 centimètres et reliées au bâti en acier. La profondeur de travail varie de 30 à 40 centimètres en fonction de la zone à décompacter. Les dents s’enfoncent profondément dans la terre pour aérer le sol en le soulevant, mais sans retourner les horizons pédologiques.

A la ferme du hanneton, il est utilisé juste avant mise en place des panais, carottes et légumes d’été sous serre à fort enracinement.

Réglages : écartement des dents et profondeur de travail.

Entretien :le décompacteur demande très peu d’entretien. Pour l’hivernage, il est conseillé de le nettoyer et d’enduire de graisse les dents avant de le mettre à l’abri pour éviter qu’il rouille.

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

 

Châssis pour creuser des sillons profonds

Cet outil, équipé de deux dents munies d’un sabot est utilisé pour tracer les sillons pour les cultures de pommes de terre, choux, tomates, aubergine poivrons etc … Il évite le geste de creuser.

Réglages : écartement et profondeur.

Entretien : graissage des parties mobiles (notamment points d’attache)

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

 

Butteuse 

La buteuse est utilisée pour les cultures de pomme de terre et de poireaux. Parfois pour les choux sur les parcelles les plus humides.

Réglages :

  • Largeur de la planche (1 à 1,20 m) : écartement des socs de façons à buter les cultures écartée de 75 cm
  • Hauteur de la butte : en fonction de la profondeur d’enfoncement des socs.

Entretien :

  • graissage des parties mobiles en fonction de l’utilisation (50 h dans l’idéal)
  • Protection des parties en contact avec le sol (graissage) au remisage (pas fait à la FDH)

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

Outils portés

Rotavator

Le rotavator a une dimension de 1.20 m.Il est utilisé pour enfouir les déchets de légume ou les engrais verts. Principalement au printemps pour les engrais vert et toute l’année pour enfouir les résidus de cultures

Réglages : profondeur par action sur le levier de levage, vitesse de rotation et vitesse de travail sont liées à l’allure du tracteur. Plus on va vite et moins le sol est retourné.

Entretien : nettoyage et graissage des pièces en mouvement toutes les 6 à 8 heures. Vérification du niveau d’huile une ou deux fois par an.

Fixation au tracteur : Attelage 3 points et prise de force

 

Épandeur à chaux

Le sol de la ferme du hanneton contient peu de matière organique et d’un pH 6,5 à 6,8. Pour un bon fonctionnement de la vie du sol un apport de carbonate est nécessaire. Et pour compenser les carences en calcium, un apport de calcium est nécessaire. Il est réalisé avec un épandage de 500 kg de carbonate de calcium (appelé calcaire ou chaux) par hectare tous les ans.

L’outil a été adapté à la taille des planches de culture de la ferme (1,3 mètre de largeur) par positionnement de deux planches redimensionnant la largeur du réservoir utilisée. La quantité de chaux épandue dépend à la fois de l’ouverture de l’orifice par lequel la chaux s’écoule (flèche sur la photo) et de la vitesse de roulage du tracteur. Un calibrage a été mis au point à la suite de plusieurs essais. Des marquages ont été réalisés pour faciliter la préparation des interventions.

Réglages : ouverture de l’orifice d’écoulement

Entretien : nettoyage et graissage des pièces en mouvement

Fixation au tracteur : Attelage 3 points et prise de force

 

Outils traînés

Épandeur de fumier

L’épandeur de fumier est une charrette équipée d’un axe muni de dents relié par un arbre à came à la prise de force. La rotation de l’axe entraîne les dents qui happent le fumier et le répandent. Le fumier est amené sur le hérisson (dents en rotation) par un système de « tapis roulant » entraîné par des chaînes.

Réglages : il faut retendre les chaînes une fois par an, sinon cela déraille. Une fois arrivé au maximum du système de tension de la chaîne, il faut faire sauter 2 maillons (tous les 5 ans).

L’entretienconsiste àgraisser les axes une ou deux fois par an.

Fixation au tracteur : Attelage 3 points et prise de force

 

Rouleau

Le rouleau de 1.3 m de large et de 70 kg est utilisé lors de la préparation du sol, juste avant le semis ou la plantation.

Réglages : pas de réglage.

L’entretienconsiste àgraisser les axes environ tous les ans.

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

 

Bennette

La bennette est une remorque de transport.

Réglages : pas de réglage.

L’entretien nettoyage après utilisation et graissage des parties rotatives tous les ans.

Fixation au tracteur : Attelage 3 points

Cet article a 2 commentaires

  1. Bon je suis impressionné par tous ces outils qui ont de drôle de forme, j’ai pas les mêmes dans mon « atelier «  bonne année grosses bises, tonton François.

  2. Un très bel article, bravo Laure !
    Bonne année à tous.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier