Choux VS altises

Les altises se sont de tous petits coléoptères, qui perforent les feuilles des choux :

Cette année la pression est particulièrement forte (ça veut dire qu’il y a beaucoup d’individus et qu’on a du mal à s’en défaire).

La culture des choux est rendue plus difficile et les interventions sont plus nombreuses. Concrètement, ici, ça veut dire que les choux sont plus petits que d’habitude à la même époque et qu’on peut s’attendre à ce que les gabarits finaux à la vente soient également moindre (ça ne sera pas forcément un problème s’ils sont un peu moins énormes que d’habitude !!)

On peut voir que la culture est très propre, .. mais les choux pas très verts et un peu moches quand même.

Normalement voici comment on procède contre les altises : après la plantation, on couvre d’un voile de forçage, car sinon les altises se ruent littéralement sur les jeunes pousses. 3-4 semaines plus tard, on enlève le voile pour le 1er binage, et on ne le remet pas. En effet les plants sont alors assez gros pour résister à une attaque normale des altises.

On a vu que le problème était la perforation des feuilles. Cela entraîne une diminution de la photosynthèse et la plante pousse moins bien. Si il y a trop de trous, la plante meurt : moins de vert=moins de photosynthèse=diminution de la croissance voire arrêt et mort. C’est fatal quand le plants est tout petit, mais beaucoup moins grave quand il fait une belle taille et que la proportion en surface des trous sur la feuille est donc moindre.

Cette année, on a fait comme d’habitude. MAIS après le binage, on savait déjà qu’il y avait trop d’altises comparativement à d’habitude, alors s’est posée la question de remettre les voiles. Vous connaissez la météo actuelle… La chaleur nous a convaincu de ne pas les recouvrir.

C’est intéressant car selon la variété, on peut voir que les altises sont plus ou moins intéressées :

Nous avons un peu plus de chance qu’ailleurs, car comme nous avons un sol très drainant, on arrose beaucoup. On n’a pas réduit le nombre d’arrosage et on en fait donc 3 par semaine : pendant ce temps là les altises n’attaquent pas et ensuite tant que c’est mouillé. C’est déjà ça de pris.

La lutte principale (puisqu’on ne veut pas mettre de voile car il fait trop chaud) consiste à biner, biner, biner… (c’est aussi pour ça que c’est si propre). Les oeufs se retrouvent alors à l’air libre et brûlant 😆 et dessèchent (et BIM !!). ou alors ils sont coupés par le sarcloir (et RE-BIM !).

Ce qui est valable pour les choux, l’est également pour les choux-fleurs :

(NB : beaucoup de perte à la reprise après plantation dans les Whiterock, pas de la faute des altises)

Et de la même façon, les autres crucifères sont également sensible aux altises, surtout quand elles sont si nombreuses, et trop nombreuses pour se contenter des choux. Donc les navets, les radis raves, les radis, …, tout cela est particulièrement à protéger. Les semis de ces crucifères commencent à partir de maintenant. Par chance et grâce aux rotations, cette année les navets/radis raves/radis sont et seront à l’opposé des choux et choux-fleurs. Cela va faire une vraie différence ! (et eux quelque soit la température, on les laisse toujours couverts).

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier