Août 132012
 

Comme vous le savez, les abeilles connaissent depuis plusieurs années des problèmes croissants de diminution voire disparition des essaim.

Voici un document édité par Pollinis, le réseau des conservatoires des abeilles et pollinisateurs qui ré-explique pourquoi ce problème existe et s’aggrave et qui donne des solutions concrètes :

Cliquez là (c’est un peu long mais explicite).

Et surtout, voici un témoignage de collègues qui possèdent quelques ruches et expliquent très concrètement ce qui se passe au niveau de leurs ruches : (merci à eux pour l’info et l’autorisation de copiécollé)

“Comme vous le savez nous sommes apiculteurs amateurs (10 ruches) et nous commercialisons le miel fournit du travail de nos butineuses dans notre magasin fermier.
Cette année, pour la première fois, nous n’aurons pas de miel à commercialiser,  nous avons récolté 5 kg au lieu de 160kg l’an passé !!!
Déjà en 2008, nous avions perdu 5 ruches sur 10. Cette année pour la première fois nous avons acheté 2 essaims et, malgré cela, nous avons récolté que quelques cadres dans une  ruche.

Pourtant à la sortie de l’hiver, nous avions encore 8 ruches bien garnies. Puis brutalement 3 ruches se sont vidées comme si les abeilles ne retrouvaient plus le chemin de leur ruche…
3 autres sont tellement affaiblies que nous leur laisserons la totalité de leur récolte.
Malgré tous nos efforts, nous pensons qu’il ne nous restera au mieux que 3 ruches pour l’année prochaine.
Dans la Sarthe, face à cette mortalité jamais observée auparavant, de nombreux apiculteurs amateurs ont décidé d’arrêter leur activité.

Cette année malgré nos 60 hectares conduit en AB et les 6kms de haies plantées principalement en tilleul, acacia et châtaigniers, ressources mellifères importantes, nos ruches sont à nouveau touchées.

C’est pour cette raison que nous vous envoyons ce lien mis en ligne réalisée par Pollinis, un réseau de conservatoires d’abeilles et pollinisateurs créé tout récemment pour essayer de sauver  durablement les abeilles, et avec elles, le travail colossal de  pollinisation dont elles s’acquittent et qui assure la survie et la  reproduction de plus de 80% des espèces de plantes à fleurs qui existent  dans le monde. C’est un très beau projet, essentiel et novateur ; un combat pour la vie auquel nous sommes particulièrement sensibles et que nous soutenons sans réserve.
Aurélia, la directrice de Pollinis, vous explique comment les abeilles sont sacrifiées, et avec elles notre alimentation et tout l’écosystème,  pour servir les intérêts à court terme des multinationales de l’agrochimie.

Bien que cette situation dure depuis longtemps, nous sommes estomaqués par l’attentisme de nos pouvoirs publics dans ce domaine. Une fois de plus, c’est à nous citoyens de réagir et de les mettre devant leurs responsabilités. ”

La pétition (courrier adressé à notre ministre de l’agriculture, M. Le Foll)

En qui concerne la ferme du hanneton, bien que nous disposions de 5,5 ha regroupé sans traitements, et qu’il y ait peu de traitements effectués alentours par nos voisins agriculteurs (à ma connaissance, 1 seul champ voisin traité), depuis notre arrivée en janvier 2010, nous n’avions vu AUCUNE abeille. Cette année, pour la première fois, nous avons un seul essaim, très petit, dans le bois de la cabane des biquets, présent depuis 3 semaines.

  2 Responses to “Abeilles : le massacre autorisé”

  1. Pétition signée ! bravo pour votre initiative, les apiculteurs Breton sont touchés par les mêmes problèmes, il faut que ça bouge…

  2. Pétition adressée cette fois aux député(e)s européens :
    http://www.pollinis.org/petitions/petition_201210.php

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :