Les poussins

Voilà les poussins  !  30 futures poules noires.

On est allé les chercher mercredi après-midi.

(là elle couine parce que elle est toute seule toute perdue et qu’elle entend ses frangines et ses cousines piailler au dessus)

On les a mis au chaud dans la maison, dans la pièce que Fred est en train de transformer en notre future chambre, comme ça il a toujours un oeil sur elles.

Un carton, une lampe, à boire et à manger, il n’en faut pas plus pour faire des poussins heureux et qui poussent à vu d’oeil. Par contre, elles sont froussardes comme tout et ne se sentent jamais mieux que toute agglutinées les unes sur les autres (de préférence, sous la lampe).

Cet article a 2 commentaires

  1. HANNETON JEAN-LOUIS

    Bien le coup du poussin jaune écrasé sur la table. Est-ce que vos vieilles poules vont accepter de cohabiter avec des poules d’Afrique ? Et le soir pour les rentrer dans le poulailler, pour les compter, voire s’il n’en manque pas (à cause du renard), la frontale sera obligatoire. Enfin pour les recettes, il faut d’abord trouver des petits pois (même à Grand Frais, y’en a point). Sinon, macérés depuis la veille dans leur sauce, çà doit être vachement (ou poulement) bon. Idem pour le velouté.

  2. pascal

    hé hé tatatata
    (traudction: ça me fait bien marrer le poussin qui couine, on pourrait pas avoir une photo de plein de poussins qui couinent en même temps ???)

Laisser un commentaire

8 − 3 =