Mai 232016
 

170 pieds de melons. On attend de finir de récolter les patates pour finir la plantation

IMG_0464

214 tomates Cindel et 74 tomates cornue des andes, on attend d’avoir fini de récolter une planche de carottes pour planter ce qui reste (cornues des andes et grosse Lombronnaise)

Mai 102016
 

Nous en avions déjà fait un peu en test en 2012, et faute de plants bio disponibles, on avait arrêté. Mais cette année, il y a plusieurs fournisseurs de plants bio et on a donc remis ça : la culture de patates douces (assez facile, bons rendements, et puis c’est bon, si bon que ça attire les souris…)

On a reçu les plants en plaques alvéolées en fin de semaine dernière, et on les a plantées, aujourd’hui même, après que Fred nous eût préparé des buttes en y incorporant du tourteau de ricin : ce dernier est sensé faire fuir les rongeurs, qui ADORENT les patates douces (je pense que c’est ce qu’il préfèrent, c’est dire).

J’en parle tous les ans, je sais bien et sûrement pour dire plus ou moins la même chose, mais c’est un des gros chantiers de la saison, et on est bien contente quand il est passé : 1/3 d’arrosage de semis en moins (et quand on sait que l’arrosage des semis peut nous prendre 3/4 d’heure, on comprend), on y voit un peu plus clair dans la serre de semis qui commence enfin à se ranger, et puis surtout à la fin de la journée, la plantation est finie ! Et puis une plantation de faite, ça veut dire qu’on s’approche de plus en plus de la période bénie de l’année où on ne fera plus que des récoltes à profusion le matin et du desherbage de carottes l’après-midi, en tong et en short, au soleil.

Mais je m’égare.

Donc après les patates douces, nous voici à planter les courges. En excellente compagnie !

IMG_0378

(là on n’en voit qu’1 sur 4)

Quand tout à coup… il commence à pleuvoir. À GRAVE PLEUVOIR  ! ni une, ni 2 on s’est regardé, y’en a une qui a dit ce que l’autre pensait très fort “on va ramasser les patates ?” et ouste ! on a tout laissé en plan(t) et on s’est réfugié dans la serre. On a bien fait plutôt que de se prendre 10 mm d’un coup sur la tête.

IMG_0381

Après notre bien belle récolte de patates (et la pause déjeuner au milieu), retour dans les champs, la pluie s’étant opinément arrêtée.

On a donc :

103 potimarrons Green Hokkaido

131 potimarrons Red Kuri

18 Patidous

7 courges Spaghetti

140 potimarrons Blue Ballet

13 courges Pommes d’or

150 potimarrons Uchiki Kuri

129 courges Butternut.

Ce fût fait et bien fait en quelques heures, finalement, et on a fini la journée en rangeant et en désherbant parce qu’une bonne journée ne peut être sans desherbage, qu’on se le dise. J’attends d’ailleurs dans les commentaires le plus beau slogan pour la team du sarcloir 😉

Avr 272016
 

En avril ne te découvre pas d’un fil c’est connu ! Journées pluvieuses et couvertes, avec un vent glacial du nord,  des soirées au ciel bien découvert qui accentuent le froid de la nuit, des gelées matinales suivies de grand soleil en matinée, ce sont à peu près les pires conditions pour tous les jeunes plants de printemps.

Cette nuit, une des plus forte gelées de l’année (et oui ! de celles qu’on attendait en janvier) avec du -3.5°C au niveau du sol et donc de nos pauvres petits plants frileux.

  • Les tomates sous serre ont été protégées par un chauffage d’appoint, elles n’ont pas trop souffert (pas plus de dégât que ce qui avait déjà gelé la semaine dernière et qu’on remplacera par des tomates de la seconde série
  • Les concombres ont été bien protégés par le tunnel nantais de P17 sous serre, ils ont plus souffert des lapins qui nous en ont défoncé plus d’une paire en creusant des terriers ! 😡
  • Quelques patates dehors découvertes par le vent défait ont gelé
  • Courgettes sous serre OK
  • Mesclun, radis et pépinière de choux, dehors (et protégés) : ce que je craignais un peu car encore tout petit donc plus sensible ; un peu de dégats sur les feuilles qui étaient collées sur les voiles qui glacé, mais rien de grave à terme, je pense
  • La cata : les courgettes dehors malgré le voile qui permet de protéger du 0 -1 mais pas du -3

IMG_0229

Heureusement dans les bacs chauffants, les plants se portent bien et devraient nous permettent de faire quelques remplacements. On sera mieux fixé d’ici quelques jours et surtout quand le gel sera bien passé !

Avr 262016
 

Après le semis et le repiquage, aujourd’hui c’était la plantation des céleris :

934 céleris pour aujourd’hui, il reste une planche à finir, qui va attendre encore quelques jours vu que le 1er semis était assez raté, ma foi, et qu’il nous a fallu en refaire qu’on vient juste de repiquer.

Avr 242016
 

On peut commencer à semer les courges mi-avril et les planter dehors quand le risque de gel est passé.

Il faut 

  • 1 gros pot de fleur ou une grande caisse profonde en plastique solide,
  • Quelques pots de yaourt,
  • 1 bouteille d’eau avec le bouchon percé pour arroser;
  • Du terreau et du sable OU du terreau et de la terre du jardin,
  • Du compost OU de l’engrais biologique,
  • ET BIEN SÛR !! Des graines de courges et/ou de potimarron.

La méthode de la fermière

  • Emietter le terreau/la terre et le mettre dans les pots de yaourt.
  • Poser 1 graine de courge par pot, et enfoncer la graine avec le bout du doigt  à 3-4 cm de profondeur,
  • Refermer le trou et bien arroser,
  • Mettre au chaud 15-20°C,
  • Quand les plants sont bien développés (2 belles vraies feuilles, au bout de 15 jours à 1 mois), on peut les planter dans le pot,
  • Remplir la caisse avec : 1/3 de sable + 2/3 de terreau + 2 grosses poignées d’engrais (ou 4 de compost ou de fumier) et mélanger,
  • Choisir le(s) plus beau(x) plant(s) et en planter 1 par caisse : faire un gros trou avec la main, sortir le plant du pot de yaourt, le poser dans le trou et recouvrir de terre : on peut l’enfoncer presque jusqu’aux premières feuilles : l’idéal est que le plant soit dans une cuvette par rapport au reste du pot,
  • Bien arroser juste après la plantation,
  • Placer le pot dans un endroit chaud et ensoleillé,
  • Patience ! les courges sont mûres après plusieurs mois, quand la tige du fruit est toute sèche : elles sont meilleures après plusieurs semaines de conservation au sec à 15-20°C.

Arrosage

Il faut arroser dès que nécessaire pendant la production du plant  et  beaucoup 1 fois par semaine une fois planté.

Version imprimable ici

Courges2012-7

Avr 122016
 

enfin le jour tant attendu à partir duquel on peut commencer à croire que l’été va arriver un jour : la plantation des tomates ! (Première série)

(de gauche à droite)
213 tomates rondes Cindel
69 tomates anciennes cornues des Andes
103 tomates anciennes type beef Grosse Lombronnaise
16 tomates cerises noires Black Cherry
14 tomates cerises rouges Délice des jardiniers
16 tomates cerises jaunes  Gold Nugget

J’ai eu de la chance que Fred puisse prendre une journée de congés pour m’aider pendant les vacances d’Aline. Ça nous a pris 5h1/4 en tout (travail de 2 personnes cumulées) y compris la mise en place de l’irrigation. J’avais posé les ficelles la veille.

Rien n’aurait été possible sans les chattes, qui posent fièrement devant le travail accompli :

IMG_0111

Minette
IMG_0115

Maggie

Plus que 2-3 mois à attendre…

Avr 012016
 

On est début avril il est temps de semer les poivrons en même temps que les aubergines ! Si vous avez une serre, vous pouvez le faire en mars.

Il faut 

  • 1 gros pot de fleur ou une grande caisse profonde en plastique solide car les aubergines ont besoin de beaucoup de terre,
  • 1 boîte en plastique plate et quelques pots de yaourt,
  • 1 bouteille d’eau avec le bouchon percé pour arroser;
  • 1 tamis  (celui des jouets de plage peut convenir),
  • Du terreau et du sable OU du terreau et de la terre du jardin,
  • Du compost OU de l’engrais biologique,
  • 1 morceau de bois ou une tige solide d’au moins 80 cm et des bouts de ficelle,
  • ET BIEN SÛR !! Des graines de poivrons !

La méthode de la fermière

  • Emietter le terreau/la terre et le mettre dans la boite en plastique plate, puis le tasser, par ex. en appuyant dessus une boite plus petite,
  • Disposer délicatement les graines de poivron  tous les 1 cm dans tous les sens et tamise du terreau par dessus. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours. Attention, il faut laisser ce semis à la chaleur (15-20°) !
  • 1 mois plus tard, quand les poivrons ont les deux premières petites feuilles rondes qu’on appelle cotylédons et une ou deux autres vraies feuilles (plus allongées) il faut repiquer les petits plants : dans les pots de yaourt mettre du terreau, émietté. Faire un trou avec le doigt (à peu près 4 – 5 cm), et mettre dans chaque pot 1 plant de poivron. Attention, il faut les défaire délicatement de la boite en plastique. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours (toujours à la chaleur),
  • Encore 1 mois plus tard environ, quand les plants font plus de 10 cm de haut et ont plusieurs feuilles, remplir la caisse avec :1/3 de sable + 2/3 de terreau + 2 grosses poignées d’engrais (ou 4 de compost ou de fumier) et mélanger,
  • Choisir le(s) plus beau(x) plant(s) de poivron et le planter le dans la caisse : faire un gros trou avec la main, sortir le plant du pot de yaourt, le poser dans le trou et recouvrir de terre : on peut l’enfoncer presque jusqu’aux premières feuilles,
  • Bien arroser juste après la plantation,
  • Placer le pot dans un endroit chaud et ensoleillé,
  • 3 semaines après, enlever toutes les feuilles et les tiges secondaires sur les 5 premiers centimètres du bas.,
  • Quand le pied sera bien développé, planter le bâton juste à côté et attacher la plante dessus pour ne pas qu’elle tombe. À ce moment là, on peut rajouter du compost ou de l’engrais,
  • Pendant tout le temps de la croissance de la plante, il faudra veiller à enlever les mauvaises herbes,
  • Patience ! Il faudra attendre encore 1 mois pour voir des fleurs et encore un autre mois pour récolter les premiers poivrons.

Arrosage

Il faut arroser 1 fois par jour

 

Version imprimable ici

Poivrons

Mar 312016
 

On est début avril il est temps de semer les aubergines ! Si vous avez une serre, vous pouvez le faire en mars.

Il faut 

  • 1 gros pot de fleur ou une grande caisse profonde en plastique solide car les aubergines ont besoin de beaucoup de terre,
  • 1 boîte en plastique plate et quelques pots de yaourt,
  • 1 bouteille d’eau avec le bouchon percé pour arroser;
  • 1 tamis  (celui des jouets de plage peut convenir),
  • Du terreau et du sable OU du terreau et de la terre du jardin,
  • Du compost OU de l’engrais biologique,
  • 1 morceau de bois ou une tige solide d’au moins 80 cm et des bouts de ficelle,
  • ET BIEN SÛR !! Des graines d’aubergine.

 

La méthode de la fermière

  • Emietter le terreau/la terre et le mettre dans la boite en plastique plate, puis le tasser, par ex. en appuyant dessus une boite plus petite,
  • Disposer délicatement les graines d’aubergine  tous les 1 cm dans tous les sens et tamise du terreau par dessus. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours. Attention, il faut laisser ce semis à la chaleur (15-20°) !
  • 1 mois plus tard, quand les aubergines ont les deux premières petites feuilles rondes qu’on appelle cotylédons et une ou deux autres vraies feuilles (plus allongées) il faut repiquer les petits plants : dans les pots de yaourt mettre du terreau, émietté. Faire un trou avec le doigt (à peu près 4 – 5 cm), et mettre dans chaque pot 1 plant d’aubergine. Attention, il faut les défaire délicatement de la boite en plastique. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours (toujours à la chaleur),
  • Encore 1 mois plus tard environ, quand les plants font plus de 10 cm de haut et ont plusieurs feuilles, remplir la caisse avec :1/3 de sable + 2/3 de terreau + 2 grosses poignées d’engrais (ou 4 de compost ou de fumier) et mélanger,
  • Choisir le(s) plus beau(x) plant(s) d’aubergine et le planter le dans la caisse : faire un gros trou avec la main, sortir le plant du pot de yaourt, le poser dans le trou et recouvrir de terre : on peut l’enfoncer presque jusqu’aux premières feuilles,
  • Bien arroser juste après la plantation,
  • Placer le pot dans un endroit chaud et ensoleillé,
  • 3 semaines après, enlever les cotylédons (les deux feuilles rondes du bas), et les deux premières vraies feuilles (juste au dessus des cotylédons). Enlever aussi les gourmands des 4 feuilles du bas : ce sont les tiges secondaires qui sont presque collées aux feuilles, entre la feuille et la tige principale,
  • Quand le pied sera bien développé, planter le bâton juste à côté et attacher la plante dessus pour ne pas qu’elle tombe. À ce moment là, on peut rajouter du compost ou de l’engrais,
  • Pendant tout le temps de la croissance de la plante, il faudra veiller à enlever les mauvaises herbes,
  • Patience ! Il faudra attendre encore 2-3 semaines pour voir des fleurs et encore 2 semaines pour récolter les premières aubergines.

 

Arrosage

Il faut arroser 1 fois par jour

 

Version imprimable ici

Aubergine2

Mar 302016
 

Mercredi 30 mars 2016

(pas vraiment vraiment au hasard, parce que c’est une journée particulière avec Milo qui vient “travailler”).

Après avoir nourri les biquets et l’âne, cherché partout Mamita sans succès, emmené ses 2 filles chez le veto, (1/2 h. AR), retrouvé comme de bien entendu Mamita en rentrant, être retournée chez le véto déposer Mamita, qui s’est sauvée à la porte du véto, qu’il a fallu récupérer en se traînant dans la boue, être rentrée (enfin !) pour travailler pour la MSA, je suis allée chercher Milo à la sortie de l’école. Une matinée sous le signe des bestiaux, donc.

Nous avons été choisir notre repas au supermarché, cherché sans succès des vêtements agricoles de pluie taille 6 ans, et des gants mieux que ceux qu’il a déjà (toujours sans succès, mais on a bien trouvé les glaces au café par contre, vous inquiétez pas). On est rentré (enfin !) on a déjeuné et Milo a préparé notre après-midi de boulot.

IMG_20160330_0001

les cases sont à “surligner” quand on a fini le travail

Nous voici donc partis à préparer le repiquage des aubergines (puis des poivrons).

IMG_9886Préparer les godets. (un sentiment de déjà-vu ?)

IMG_9888emietter le terreau

IMG_9891remplir 306 godets très exactement

IMG_9894mouiller le semis d’aubergine à repiquer et arroser abondament les godets

IMG_9896faire 1 gros trou dans chaque godet

arracher chaque plant à repiquer

mettre 1 plant par godet dans le trou et reboucher le trou en faisant un autre trou à côté qui tasse tout vite fait, pas de panique, les plants se débrouillent très bien tout seul après (j’ai oublié la photo mais Aline le montre très bien ici).

IMG_9900on fait la même chose pour les poivrons

IMG_9904on fait le bilan

IMG_9906là, je suis en train de planter 298 salades pendant que Milo plante 1 oignon qu’il a trouvé (mais un oignon rouge)

IMG_9908

Milo pense que son oignon est mieux sous serre. Mais qu’il faut bien prévenir Tonton qu’il ne fasse pas n’importe quoi avec

IMG_20160330_0002

Le bilan de la journée : on a bien remplacé les essuies-glace, on a repiqué 147 aubergines au lieu des 150 prévues, 48 poivrons fiesta jaune, 42 poivrons magno orange, et 49 poivrons rouge sprinter (au lieu de 50 chaque). Ça nous a pris 1 h 30. Puis plantation des salades 1 h 15. 

On est rentré trempé et gelé (enfin !) pour goûter, se doucher, ne pas faire les devoirs (quel malin cet enfant qui oublie ses cahiers), regarder un dessin animé ou préparer un article sur l’ordi selon l’âge, avant d’aller récupérer les chattes et rentrer (enfin !) chacun chez soi.

Mar 302016
 

On est début avril c’est le moment de semer les tomates !

Il faut 

  • 1 gros pot de fleur ou une grande caisse profonde en plastique solide,
  • 1 boîte en plastique plate et quelques pots de yaourt,
  • 1 bouteille d’eau avec le bouchon percé pour arroser,
  • Du terreau et du sable OU du terreau et de la terre du jardin,
  • Du compost OU du fumier OU de l’engrais biologique,
  • 1 morceau de bois (ou n’importe quelle tige) bien droit de plus de 1m et des bouts de ficelle,
  • ET BIEN SÛR !! Des graines de tomates : les tomates cerises sont plus productives plus précoces et moins sensibles aux maladies.

La méthode de la fermière

  • Emietter le terreau/la terre et le mettre dans la boite en plastique plate, puis le tasser, par ex. en appuyant dessus une boite plus petite,
  • Disposer délicatement les graines de tomates  tous les 1 cm dans tous les sens et tamiser du terreau par dessus. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours. Attention, il faut laisser ce semis à la chaleur (15-20°) !
  • 1 mois plus tard, quand les tomates ont les deux premières petites feuilles qu’on appelle cotylédons et une ou deux autres vraies feuilles (plus dentelées) il faut repiquer les petits plants : dans les pots de yaourt mettre du terreau, émietté. Faire un trou avec le doigt, (à peu près 4 – 5 cm), et mettre dans chaque pot 1 plant de tomate. Attention, il faut les défaire délicatement de la boite en plastique. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours (toujours à la chaleur),
  • 1 mois plus tard environ, quand les plants ont plusieurs feuilles, remplir la caisse avec : 1/3 de sable + 2/3 de terreau + 2 grosses poignées d’engrais (ou 4 de compost ou de fumier) et mélanger,
  • Choisir les plus beaux plants de tomate et  les planter dans la caisse : on peut l’enfoncer presque jusqu’aux premières feuilles,
  • Arroser beaucoup juste après la plantation
  • Placer le pot dans un endroit chaud et ensoleillé. Ensuite, ne pas arroser pas pendant 1 semaine : cela permet à la plante de développer ses racines,
  • Quand le pied sera bien développé, planter le bâton juste à côté et l’attacher dessus pour ne pas qu’il tombe. Il faudra recommencer au fur et à mesure que le pied pousse,
  • À partir de ce moment et ensuite régulièrement, il faut enlever les gourmands : ce sont les tiges secondaires qui poussent au creux de chaque feuille et qui forment aussi un bourgeon. Ils épuisent la plante, mais attention à ne pas casser la tige principale !
  • Patience ! Il faudra attendre encore 1 mois pour voir des fleurs et encore un autre mois pour récolter les premières tomates.

Arrosage

Une semaine après la plantation, il faut arroser 1 fois tous les 2 jours, 1 litre pour chaque plante, puis 1,5L quand les premières tomates sont formées. Réduire à nouveaux quand la plante est bien chargée de fruits.

 

Version imprimable ici

Tomates-2

%d blogueurs aiment cette page :