Mar 152017
 

À la ferme du hanneton, nous faisons pousser nos légumes bio délicieux depuis la graine. On maîtrise ainsi tout le cycle jusqu’à la vente ce qui nous permet d’avoir les plants qu’on veut quand on veut, de la qualité requise.

On fait pousser nos plants fragiles sous nos serres de semis et pour ceux qui ont besoin de chaleur, dans des bacs chauffants, très simple à faire et pas très coûteux. Nous en avons 3 et nous en avons refait un ces derniers jours, ce qui nous donne l’occasion de vous montrer comment c’est fait, dedans…

Voici le vieux machin :

Le problème est que tout était en train de se sauver car le cadre en bois ne tenait plus du tout. On a donc commencé par refaire tout le tour : (et que j’te scie et que j’te martelle)


Pif paf pouf, voilà un beau bac chauffant tout bien recadré. On peut voir les câbles qui permettent de chauffer, dans tout ce bazar qu’on a mis :

Les arceaux nous servent à calfeutrer le bac pour la nuit afin de ne pas gaspiller l’énergie

Et voilà des petits plants de tomates, aubergines et poivrons bien au chaud à 20°, avec les toute nouvelles graines de courgettes. 

C’est bien beau tout ça mais ça nous dit pas comment est fait le bac chauffant !!!

Et voilààaàaàaààaàa , tinliiiiiiin :

Nos bacs font environ 5 m de long pour 70 cm  de large, et nous utilisons pour chacun 1 câble de 30m / 837W / 230V disposé en serpentin dans le sable. Au début de saison quand on commence les semis, on soulève la bâche noire pour mouiller abondament le sable afin que la chaleur se transmette mieux.

notre fournisseur de câble chauffant

le fournisseur de thermostat

les plaques de polystyrène et le sable se trouvent dans les magasins de bricolage.

Jan 162013
 

Enfin du concret !

🙂

Tout d’abord, l’excellent guide édité par le SEDARB : les fournisseurs en maraîchage bio (région Bourgogne).

Ceux que j’utilise tous les ans ou à l’occasion, répertoriés par type. Bien sûr, il en existe beaucoup d’autres, à chacun de faire son choix selon son expérience et ses attentes.

Matériel, outillage

  • Cecotec,
  • Caahmro,
  • Terradonis (semoir). Attention, très valable dans sol sableux, il est très léger et convient moins aux sols lourds,
  • Ademi (balances et contrôles).

Engrais

Attention, les tarifs peuvent être très variable d’un fournisseur à l’autre, pour des engrais de qualité identique. Il faut faire jouer la concurrence.

  • VG sol, (très bon rapport qualité prix)
  • Caahmro,
  • Éleveurs voisins pour le fumier. Vous pouvez prendre du fumier non bio, à condition de le composter sur votre ferme 3 mois avant utilisation, et d’en informer votre organisme certificateur. Il faut alors tenir un registre indiquant la date de reception du fumier et celle de premier épandage.

Terreau

Comme pour l’engrais, le terreau est vendu par les fabricants en palette complète. Il peut donc être intéressant de se regrouper pour l’acheter et se partager une palette. Les coopératives agricoles, comme la CAAHMRO, en vendent au détail.

Plastiques

Filet et voile de protection des cultures, bâches pour bords de serre, plastique de paillage, …

Semences/plants

Pour la plupart de mes semences j’ai deux fournisseurs, Agrosemens et Voltz. Pour les semences bizarres comme les pommes d’or, je me fournis à la ferme de Ste Marthe. Attention, si vous devez acheter de la semence non-traitée quand celle que vous recherchez n’est pas disponible en bio, il faut en faire la demande sur le site semences biologiques. Il vous sera délivré un document qu’il convient de conserver avec la facture de la semence en question pour le contrôle.

Pour les plants :

Produits de traitement

Attention, les produits choisis doivent toujours être utilisables en agriculture biologique ! La mention est toujours portée sur le produit. Il convient également de suivre les prescriptions d’utilisation (les produits ne sont pas autorisés sur TOUTES les plantes) et de dosage.

Emballages

%d blogueurs aiment cette page :