Août 142017
 

En cliquant sur cette superbe photo de Suzanne, vous atteindrez d’autres aussi belles photos de Suzanne.

Malgré tout, comme dit Laurent de l’AMAP de Lombron, “c’est super beau en photo mais c’est encore plus beau en vrai” !

Juil 082017
 

Il fait trop chaud, le travail est pénible. Mais les légumes s’en sortent bien je crois. On n’a heureusement pas de retard dans les tâches saisonnières, donc on ne se sent pas débordé, même si le travail est intense. C’est confortable, de ne pas être débordé.

Les carottes d’hiver semées très récement ont eu beaucoup de mal à lever à cause des températures extrèmes. Ça se voit sur les photos.

Tour des champs au fil de la semaine…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Juin 082017
 

Semés en pépinière le 19 avril, on les a planté aujourd’hui, à 3 : Pierre, Aline et moi. Meilleure équipe du monde. Zéro temps mort et en 1:30 tout était planté, rangé et l’irrigation en route !

le semis avait été un peu long car Pierre mettait pour la première fois tout seul un voile de protection (anti mouche) et il y avait du vent. Il s’est un peu emmêlé dedans 😀

 

Mai 302017
 

Nos légumes sont vendus également sur la boutique en ligne !

Nous cultivons l’intégralité de notre surface en agriculture bio, certifié par Ecocert. Nous avons un très grande exigence de qualité sur nos légumes. Que vous soyiez dans une AMAP que nous fournissons (Le Mans, Lombron, Changé 72) ou que vous commandiez sur la boutique, vous avez à disposition la même qualité de fraîcheur, de goût et d’apparence.

Concrètement, voici comment cela se passe (lire également attentivement les CGV) :

  • 2 fois par semaine, je mets à jour le contenu de la boutique en ligne
  • Vous passer commande dans la boutique des légumes qui vous plaisent en fonction de ce qui est disponible
  • Au moment de valider la commande, vous indiquez où vous voulez être livrer : à la ferme, à Changé, à Montfort le Gesnois ou à Le Mans quartier Madeleine. Pourquoi ces restrictions ? Pour limiter le coût de transport d’un seul panier en optimisant les déplacements. Vous êtes livrés aux endroits où j’effectue déjà des livraisons, les jours où je les fais (mardi et jeudi). Les personnes qui se déplacent pour venir à la ferme chercher leur panier sont quant à elles favorisées à partir de la seconde commande : elles ont le choix entre le mardi / jeudi ou vendredi
  • Le minimum de commande est de 20€ car le temps de récolte pour un seul panier est assez long (beaucoup plus long en proportion que le temps qu’il faut pour préparer un seul panier d’une même série de 30 paniers d’AMAP par exemple), et qu’il faut aussi que cette vente soit rentable pour l’entreprise,
  • Il y a des frais de préparation de 1,10€ qui permettent de couvrir les frais de fonctionnement de la boutique en ligne et de conditionnement (le montant minimum de commande tout compris est donc de 21,10€)
  • Quand vous confirmez votre commande, je reçois un mail pour m’avertir. À ce moment là, je vous envoie un message pour vous confirmer la commande, et que nous convenions de l’heure et du lieu précis du rendez-vous. Par  exemple pour une livraison à Changé le mardi je vais vous proposer un RDV sur le parking de la jardinerie, entre 17:00 et 17:20 ou entre 18:05 et 18:30 (lieu et horaire non exhaustif), bref, on s’arrange 🙂
  • Aline et moi récoltons le jour même ce qui est nécessaire pour votre panier
  • Quand nous pesons ce que nous mettons dans les paniers, nous mettons au minimum ce qu’il a été indiqué dans la commande. Par contre, on ne s’amuse pas à peser au gramme près (sauf exception) alors il y a souvent un peu plus
  • La balance qui sert à peser est controlée tous les 2 ans par un organisme certifié (c’est obligatoire)
  • On part vous livrer (après avoir rempli la journée à d’autres tâches maraîchères…).

Nos clients de la e-boutique paraissent satisfaits, ils sont fidèles et nous les voyons très régulièrement.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, avant de passer commande.

À bientôt sur la boutique en ligne !  Ou dans une des AMAPs que nous fournissons !

Mai 212017
 

Nos légumes sont vendus en AMAP, au Mans, à Changé et à Lombron (voir cet article). Tout au long de l’année, nous confectionnons de beaux et bons paniers diversifiés :

paniers tout au long de l’année (exemples)

Pour une centaine de paniers toutes les semaines, cela fait une certaine quantité à produire (!) et nécessite une grande variété de légumes tout au long de l’année (et beauuuuuucoup de travail) : ListeLegumesVoici ce qu’on peut trouver dans un panier tout au long de l’année : ExemplePaniers2014-1 ExemplePaniers2014-2

ExemplePaniers2014-3

Concrètement, voici comment cela se passe :

  • Vous recevez le vendredi ou le lundi selon votre AMAP, un mail vous indiquant le contenu du panier de la semaine (le poid ou le nombre de chaque légume du panier) suivante, ainsi qu’une liste de légumes que vous pouvez commander en plus,
  • Aline et moi récoltons dès le lundi les légumes pour la semaine : entre 1 ou 2 jours avant pour les légumes qui se conservent bien ou le jour même pour tous les légumes plus fragiles (feuilles -salades, épinards, bettes, …- radis, haricots, …) : ainsi vous avez des légumes utlra frais !
  • Le jour de la livraison, nous finissons les récoltes, préparons les caisses de légumes à emporter, les commandes si il y en a, et parfois nous ajoutons une caisse de légumes gratuits : chacun se sert comme il veut dans cette caisse au moment de la distribution
  • Nous faisons pour Lombron tous les paniers un par un, pour les autres AMAPs, nous préparons les légumes en gros, et parfois au détails quand on a le temps ou qu’il s’agit de légumes fragiles et/ou chiants à peser
  • Quand nous pesons ce que nous mettons dans les paniers, que ce soit à la ferme pour l’AMAP de Lombron ou sur le lieu de distribution pour les AMAPs du Mans et de Changé, nous mettons au minimum ce qu’il a été indiqué dans le tableau envoyé. Par contre, on ne s’amuse pas à peser au gramme près (sauf exception) alors il y a souvent un peu plus
  • Les balances sont controlés régulièrement par un organisme (c’est obligatoire)
  • On prépare le camion (pour Changé et Le Mans)
  • On part livrer (après avoir rempli la journée à d’autres tâches maraîchères…)
  • Sur place, on prépare les paniers avec les personnes de permanence. On discute, on délivre les commandes supplémentaires, c’st un bon moment. Et de plus en plus à mesure que les AMAPiens se connaissent entre eux !
  • On rentre, on range tout et après y’a encore un peu de boulot administratif pour clore la journée
  • Le vendredi / le lundi, on remet ça 🙂

Et en image :

Nov 222016
 

161122-recoltes-1

Récoltes de ce matin pour une grosse partie de la semaine.

  • 70 kg de carottes,
  • 145 kg de choux de Pontoise (58 pièces…)
  • 31 kg de betteraves,
  • 35 bottes de radis,
  • 1,5 kg de mâche
  • 20 kg de bettes
  • … et une salade feuille de chêne rouge rescapée d’un vieille planche de mesclun (mais celle là, elle est exclusivement pour Aline)

+ une trentaine de kg rien qu’en caisse vide. Soit minimum 100 kg portés chacune et plusieurs fois dans la journée  : récolte, pesées, praparation, chargement du camion, déchargement du camion…

Hier on a épluché tous les poireaux et ramassé un bon paquet de choux fleurs.

Août 092016
 

Voici un petit aperçu, non exhaustif, de ce que nous vous préparons pour cet hiver …

Mai 062016
 

Vendredi 6 mai 2016

(fin de la première semaine en “horaires d’été”, ce fût … intense).

La journée a bien commencée avec la première fleur de courgette (enfin, une fois qu’on s’est occupé de la marmaille miaulante, bêlante et brayante).

Courgette

Ensuite, palissage des concombres (les séries 1 et 2 sont plantées depuis 2 semaines) et désherbage des mêmes (3 heures de boulot ; 1h30 à 2)

Concombre

Après quoi nous avons repiqué les secondes séries de poivrons et aubergines qui attendaient depuis quelques jours que nous soyions un peu disponibles. Ça nous a pris du temps (3h) mais je crois qu’on a fait pas mal de bricoles en même temps (remonter des sacs de terreau, ranger des trucs, …) : 144 aubergines, 52 poivrons rouges, 4 poivrons jaunes, 30 poivrons oranges, et 33 piments d’espelette. On remercie les souris qui se sont servies sur les très jeunes pousses aussitôt qu’elles ont pointées le bout de leur nez.

Puis on a palissé les petits pois. Je n’ai pas de photos, c’est trop moche. Je suis au regret de vous annoncer que cette année, ça va pas être la fête du p’tit pois, et qu’ils seront rares. Maggie a beau chasser plusieurs souris par jour, et de plus en plus grosses (d’ailleurs hier elle a chopé celle qui a boulotté les poivrons), elle n’en est pas encore à la taille “lapin”. D’ailleurs, pendant ce temps là, ma p’tite chatte mignonne se reposait de ses exploits.

Maggie

Après le dejeuner, après-midi essentiellement dédié au desherbage :

On s’est attaqué (et on a fini) celui de la pépinère de choux (rouges, frisés, blancs et de Pontoise) ; ce qui nous a pris la bagatelle de 5 heures (2h30 à 2)PepiChoux

Puis Aline est allée faire la corvée d’arroser les semis (CORVÉE est le mot, ça lui a pris près de 3/4 heure et on ne met pas moins d’1/2 heure en ce moment avec tous les semis en court et cette chaleur), pendant que je plantais à peu près 300 salades diverses.

Fin de la journée avec le desherbages d’autres salades, regardez comme c’est beau !

SaladeDESH

Fred qui lui profite du pont, a fait du travail du sol toute la journée sur son gros tracteur et à butter à la main les patates dans les champs

Patates2

Magnifique non ? Un boulot très pénible que je suis bien contente de ne pas avoir eu à faire (♥). Il n’a pas pu le faire à la butteuse, car, conséquance des gelées, les plants étaienttrop disparates en tailles pour que le réglage de l’outil puisse leur convenir à toutes.

Il a fallu encore s’occuper des animaux mugissants de toutes tailles, et en prendre une paire en photo (c’est jaloux ces machins là !!!)

Puis quelques heures encore à faire de la paperasse et voilà une bonne grosse semaine, pas encore terminée !

Mar 022016
 

ChoucrouteLouisCeline

crédit photo @Louis Jeuland

(ça fait envie, hein ?)

“Dans un récipient mettre le chou, coupé en très fines lanières, avec du sel fin marin  (10 g de sel pour 1 kg de chou) et des aromates (pour ma part, j’ai mis des baies de genièvre et du cumin )

Bien mélanger, avec les mains, en pressant déjà le chou, qui commence à donner du jus.

Le mettre en pots de verre, avec joints, en tassant très fortement.

Fermer et placer les bocaux à 20° pendant 3 jours, (on voit et on entend le processus de fermentation se mettre en route ).

Du liquide lacto-fermenté peut s’échapper malgré le  joint, il est conseillé de mettre une soucoupe sous les pots, puis ranger les pots dans un endroit frais et attendre 3 semaines (sans jamais les ouvrir) avant de les consommer.

J’ai servi des pois chiches en complément de la choucroute, réalisant ainsi un bon équilibre gustatif et nutritionnel.”

 

Merci Céline et Louis et bon appétit !!

Jan 202016
 

Voici tous les légumes qu’on peut trouver à la ferme du hanneton tout au long de l’année.

Des légumes de saison, ultra frais, bio, bons et de qualité.

SaisonLegumes(disponible en 3 pages ici

 

%d blogueurs aiment cette page :