Jan 032017
 

Nos légumes sont vendus également sur la boutique en ligne !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ce qu’on peut trouver sur la boutique au long de l’année (exemples)

Nous cultivons l’intégralité de notre surface en agriculture bio, certifié par Ecocert. Nous avons un très grande exigence de qualité sur nos légumes. Que vous soyiez dans une AMAP que nous fournissons (Le Mans, Lombron, Changé 72) ou que vous commandiez sur la boutique, vous avez à disposition la même qualité de fraîcheur, de goût et d’apparence.

Concrètement, voici comment cela se passe (lire également attentivement les CGV) :

  • 2 fois par semaine, je mets à jour le contenu de la boutique en ligne
  • Vous passer commande dans la boutique des légumes qui vous plaisent en fonction de ce qui est disponible
  • Au moment de valider la commande, vous indiquez où vous voulez être livrer : à la ferme, à Changé, à Montfort le Gesnois ou à Le Mans quartier Madeleine. Pourquoi ces restrictions ? Pour limiter le coût de transport d’un seul panier en optimisant les déplacements. Vous êtes livrés aux endroits où j’effectue déjà des livraisons, les jours où je les fais (mardi et jeudi). Les personnes qui se déplacent pour venir à la ferme chercher leur panier sont quant à elles favorisées à partir de la seconde commande : elles ont le choix entre le mardi / jeudi ou vendredi
  • Le minimum de commande est de 20€ car le temps de récolte pour un seul panier est assez long (beaucoup plus long en proportion que le temps qu’il faut pour préparer un seul panier d’une même série de 30 paniers d’AMAP par exemple), et qu’il faut aussi que cette vente soit rentable pour l’entreprise,
  • Il y a des frais de préparation de 1,10€ qui permettent de couvrir les frais de fonctionnement de la boutique en ligne et de conditionnement (le montant minimum de commande tout compris est donc de 21,10€)
  • Quand vous confirmez votre commande, je reçois un mail pour m’avertir. À ce moment là, je vous envoie un message pour vous confirmer la commande, et que nous convenions de l’heure et du lieu précis du rendez-vous. Par  exemple pour une livraison à Changé le mardi je vais vous proposer un RDV sur le parking de la jardinerie, entre 17:00 et 17:20 ou entre 18:05 et 18:30 (lieu et horaire non exhaustif), bref, on s’arrange 🙂
  • Aline et moi récoltons le jour même ce qui est nécessaire pour votre panier
  • Quand nous pesons ce que nous mettons dans les paniers, nous mettons au minimum ce qu’il a été indiqué dans la commande. Par contre, on ne s’amuse pas à peser au gramme près (sauf exception) alors il y a souvent un peu plus
  • La balance qui sert à peser est controlée tous les 2 ans par un organisme certifié (c’est obligatoire)
  • On part vous livrer (après avoir rempli la journée à d’autres tâches maraîchères…).

Nos clients de la e-boutique paraissent satisfaits, ils sont fidèles et nous les voyons très régulièrement.

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, avant de passer commande.

À bientôt sur la boutique en ligne !  Ou dans une des AMAPs que nous fournissons !

Jan 022017
 

Nos légumes sont vendus en AMAP, au Mans, à Changé et à Lombron (voir cet article). Tout au long de l’année, nous confectionnons de beaux et bons paniers diversifiés :

paniers tout au long de l’année (exemples)

Pour une centaine de paniers toutes les semaines, cela fait une certaine quantité à produire (!) et nécessite une grande variété de légumes tout au long de l’année (et beauuuuuucoup de travail) : ListeLegumesVoici ce qu’on peut trouver dans un panier tout au long de l’année : ExemplePaniers2014-1 ExemplePaniers2014-2

ExemplePaniers2014-3

Concrètement, voici comment cela se passe :

  • Vous recevez le vendredi ou le lundi selon votre AMAP, un mail vous indiquant le contenu du panier de la semaine (le poid ou le nombre de chaque légume du panier) suivante, ainsi qu’une liste de légumes que vous pouvez commander en plus,
  • Aline et moi récoltons dès le lundi les légumes pour la semaine : entre 1 ou 2 jours avant pour les légumes qui se conservent bien ou le jour même pour tous les légumes plus fragiles (feuilles -salades, épinards, bettes, …- radis, haricots, …) : ainsi vous avez des légumes utlra frais !
  • Le jour de la livraison, nous finissons les récoltes, préparons les caisses de légumes à emporter, les commandes si il y en a, et parfois nous ajoutons une caisse de légumes gratuits : chacun se sert comme il veut dans cette caisse au moment de la distribution
  • Nous faisons pour Lombron tous les paniers un par un, pour les autres AMAPs, nous préparons les légumes en gros, et parfois au détails quand on a le temps ou qu’il s’agit de légumes fragiles et/ou chiants à peser
  • Quand nous pesons ce que nous mettons dans les paniers, que ce soit à la ferme pour l’AMAP de Lombron ou sur le lieu de distribution pour les AMAPs du Mans et de Changé, nous mettons au minimum ce qu’il a été indiqué dans le tableau envoyé. Par contre, on ne s’amuse pas à peser au gramme près (sauf exception) alors il y a souvent un peu plus
  • Les balances sont controlés régulièrement par un organisme (c’est obligatoire)
  • On prépare le camion (pour Changé et Le Mans)
  • On part livrer (après avoir rempli la journée à d’autres tâches maraîchères…)
  • Sur place, on prépare les paniers avec les personnes de permanence. On discute, on délivre les commandes supplémentaires, c’st un bon moment. Et de plus en plus à mesure que les AMAPiens se connaissent entre eux !
  • On rentre, on range tout et après y’a encore un peu de boulot administratif pour clore la journée
  • Le vendredi / le lundi, on remet ça 🙂

Et en image :

Oct 072016
 

Rendez-vous sur cette page pour savoir comment profitez de nos paniers !

161007-p1

le petit panier de Christopher à 12€ : 1 botte de carottes, 300g de tomates anciennes, 200g d’aubergines, 250g de poivrons, 150g de mesclun, 400g de haricots rame, 500g de patates douces (minimum).

161007-m2le panier moyen de Stéphanie à 15€ : 1 botte de carottes, 300g de tomates, 200g d’aubergines, 250g de poivrons, 200g de mesclun, 800g de haricots rame, 500g de patates douces (minimum).

Sep 152016
 

On revit, il fait plus frais ! La chaleur commençait à nous rendre réellement stupides.

Mais les légumes sont toujours là, beaux et bons, pour votre plaisir, comme toutes les semaines.

Cette semaine à l’AMAP de la Madeleine au Mans :

160915-G1

Grand panier à 17€ : 1 kg de tomates, 400g de tomates anciennes, 4 courgettes (>1 kg), 1 kg de bettes, 1 concombre, 1 poivron (>150g), 600g d’aubergine, 200g de mesclun

160915-p

Petit panier à 12€ : 500g de tomates, 600g de tomates anciennes, 2 courgettes (>500g), 500g de patates, 1 concombre, 1 poivron (>150g), 400g d’aubergine, 150g de mesclun

Sep 092016
 

160909-m

Dans le panier à 15€ de Thibault, il y a : 1 kg de brocolis, 1 botte de carottes, 800g de tomates, 700g de haricots, 300g d’aubergines, 300g de poivrons et 150g de mesclun.


160909-p

Dans le panier à 12€ de Christopher, il y a : 1 botte de carottes, 500g de tomates, 500g de haricots, 300g d’aubergines, 300g de poivrons et 150g de mesclun.

160909-mamitaEt Mamita en a un peu marre qu’on s’occupe d’elle, alors, elle se cache.

Juil 182016
 

160818-ProduitsEnLigne

Juil 152016
 

160715-P

dans le “petit” panier de Carine et Sylvain : 400g de tomates, 1 salade batavia rouge, 1 kg minimum de courgettes, 2 concombres et 600g de haricots.

160715-G

dans le “gros” panier de Christelle et Teddy : 600g de tomates, 1 salade batavia rouge, 1 kg minimum de courgettes, 2 concombres, 800g de haricots et 300g minimum d’aubergine.

Mai 062016
 

Vendredi 6 mai 2016

(fin de la première semaine en “horaires d’été”, ce fût … intense).

La journée a bien commencée avec la première fleur de courgette (enfin, une fois qu’on s’est occupé de la marmaille miaulante, bêlante et brayante).

Courgette

Ensuite, palissage des concombres (les séries 1 et 2 sont plantées depuis 2 semaines) et désherbage des mêmes (3 heures de boulot ; 1h30 à 2)

Concombre

Après quoi nous avons repiqué les secondes séries de poivrons et aubergines qui attendaient depuis quelques jours que nous soyions un peu disponibles. Ça nous a pris du temps (3h) mais je crois qu’on a fait pas mal de bricoles en même temps (remonter des sacs de terreau, ranger des trucs, …) : 144 aubergines, 52 poivrons rouges, 4 poivrons jaunes, 30 poivrons oranges, et 33 piments d’espelette. On remercie les souris qui se sont servies sur les très jeunes pousses aussitôt qu’elles ont pointées le bout de leur nez.

Puis on a palissé les petits pois. Je n’ai pas de photos, c’est trop moche. Je suis au regret de vous annoncer que cette année, ça va pas être la fête du p’tit pois, et qu’ils seront rares. Maggie a beau chasser plusieurs souris par jour, et de plus en plus grosses (d’ailleurs hier elle a chopé celle qui a boulotté les poivrons), elle n’en est pas encore à la taille “lapin”. D’ailleurs, pendant ce temps là, ma p’tite chatte mignonne se reposait de ses exploits.

Maggie

Après le dejeuner, après-midi essentiellement dédié au desherbage :

On s’est attaqué (et on a fini) celui de la pépinère de choux (rouges, frisés, blancs et de Pontoise) ; ce qui nous a pris la bagatelle de 5 heures (2h30 à 2)PepiChoux

Puis Aline est allée faire la corvée d’arroser les semis (CORVÉE est le mot, ça lui a pris près de 3/4 heure et on ne met pas moins d’1/2 heure en ce moment avec tous les semis en court et cette chaleur), pendant que je plantais à peu près 300 salades diverses.

Fin de la journée avec le desherbages d’autres salades, regardez comme c’est beau !

SaladeDESH

Fred qui lui profite du pont, a fait du travail du sol toute la journée sur son gros tracteur et à butter à la main les patates dans les champs

Patates2

Magnifique non ? Un boulot très pénible que je suis bien contente de ne pas avoir eu à faire (♥). Il n’a pas pu le faire à la butteuse, car, conséquance des gelées, les plants étaienttrop disparates en tailles pour que le réglage de l’outil puisse leur convenir à toutes.

Il a fallu encore s’occuper des animaux mugissants de toutes tailles, et en prendre une paire en photo (c’est jaloux ces machins là !!!)

Puis quelques heures encore à faire de la paperasse et voilà une bonne grosse semaine, pas encore terminée !

Mar 312016
 

On est début avril il est temps de semer les aubergines ! Si vous avez une serre, vous pouvez le faire en mars.

Il faut 

  • 1 gros pot de fleur ou une grande caisse profonde en plastique solide car les aubergines ont besoin de beaucoup de terre,
  • 1 boîte en plastique plate et quelques pots de yaourt,
  • 1 bouteille d’eau avec le bouchon percé pour arroser;
  • 1 tamis  (celui des jouets de plage peut convenir),
  • Du terreau et du sable OU du terreau et de la terre du jardin,
  • Du compost OU de l’engrais biologique,
  • 1 morceau de bois ou une tige solide d’au moins 80 cm et des bouts de ficelle,
  • ET BIEN SÛR !! Des graines d’aubergine.

 

La méthode de la fermière

  • Emietter le terreau/la terre et le mettre dans la boite en plastique plate, puis le tasser, par ex. en appuyant dessus une boite plus petite,
  • Disposer délicatement les graines d’aubergine  tous les 1 cm dans tous les sens et tamise du terreau par dessus. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours. Attention, il faut laisser ce semis à la chaleur (15-20°) !
  • 1 mois plus tard, quand les aubergines ont les deux premières petites feuilles rondes qu’on appelle cotylédons et une ou deux autres vraies feuilles (plus allongées) il faut repiquer les petits plants : dans les pots de yaourt mettre du terreau, émietté. Faire un trou avec le doigt (à peu près 4 – 5 cm), et mettre dans chaque pot 1 plant d’aubergine. Attention, il faut les défaire délicatement de la boite en plastique. Bien arroser et ensuite arroser un petit peu tous les jours ou tous les 2 jours (toujours à la chaleur),
  • Encore 1 mois plus tard environ, quand les plants font plus de 10 cm de haut et ont plusieurs feuilles, remplir la caisse avec :1/3 de sable + 2/3 de terreau + 2 grosses poignées d’engrais (ou 4 de compost ou de fumier) et mélanger,
  • Choisir le(s) plus beau(x) plant(s) d’aubergine et le planter le dans la caisse : faire un gros trou avec la main, sortir le plant du pot de yaourt, le poser dans le trou et recouvrir de terre : on peut l’enfoncer presque jusqu’aux premières feuilles,
  • Bien arroser juste après la plantation,
  • Placer le pot dans un endroit chaud et ensoleillé,
  • 3 semaines après, enlever les cotylédons (les deux feuilles rondes du bas), et les deux premières vraies feuilles (juste au dessus des cotylédons). Enlever aussi les gourmands des 4 feuilles du bas : ce sont les tiges secondaires qui sont presque collées aux feuilles, entre la feuille et la tige principale,
  • Quand le pied sera bien développé, planter le bâton juste à côté et attacher la plante dessus pour ne pas qu’elle tombe. À ce moment là, on peut rajouter du compost ou de l’engrais,
  • Pendant tout le temps de la croissance de la plante, il faudra veiller à enlever les mauvaises herbes,
  • Patience ! Il faudra attendre encore 2-3 semaines pour voir des fleurs et encore 2 semaines pour récolter les premières aubergines.

 

Arrosage

Il faut arroser 1 fois par jour

 

Version imprimable ici

Aubergine2

Mar 302016
 

Mercredi 30 mars 2016

(pas vraiment vraiment au hasard, parce que c’est une journée particulière avec Milo qui vient “travailler”).

Après avoir nourri les biquets et l’âne, cherché partout Mamita sans succès, emmené ses 2 filles chez le veto, (1/2 h. AR), retrouvé comme de bien entendu Mamita en rentrant, être retournée chez le véto déposer Mamita, qui s’est sauvée à la porte du véto, qu’il a fallu récupérer en se traînant dans la boue, être rentrée (enfin !) pour travailler pour la MSA, je suis allée chercher Milo à la sortie de l’école. Une matinée sous le signe des bestiaux, donc.

Nous avons été choisir notre repas au supermarché, cherché sans succès des vêtements agricoles de pluie taille 6 ans, et des gants mieux que ceux qu’il a déjà (toujours sans succès, mais on a bien trouvé les glaces au café par contre, vous inquiétez pas). On est rentré (enfin !) on a déjeuné et Milo a préparé notre après-midi de boulot.

IMG_20160330_0001

les cases sont à “surligner” quand on a fini le travail

Nous voici donc partis à préparer le repiquage des aubergines (puis des poivrons).

IMG_9886Préparer les godets. (un sentiment de déjà-vu ?)

IMG_9888emietter le terreau

IMG_9891remplir 306 godets très exactement

IMG_9894mouiller le semis d’aubergine à repiquer et arroser abondament les godets

IMG_9896faire 1 gros trou dans chaque godet

arracher chaque plant à repiquer

mettre 1 plant par godet dans le trou et reboucher le trou en faisant un autre trou à côté qui tasse tout vite fait, pas de panique, les plants se débrouillent très bien tout seul après (j’ai oublié la photo mais Aline le montre très bien ici).

IMG_9900on fait la même chose pour les poivrons

IMG_9904on fait le bilan

IMG_9906là, je suis en train de planter 298 salades pendant que Milo plante 1 oignon qu’il a trouvé (mais un oignon rouge)

IMG_9908

Milo pense que son oignon est mieux sous serre. Mais qu’il faut bien prévenir Tonton qu’il ne fasse pas n’importe quoi avec

IMG_20160330_0002

Le bilan de la journée : on a bien remplacé les essuies-glace, on a repiqué 147 aubergines au lieu des 150 prévues, 48 poivrons fiesta jaune, 42 poivrons magno orange, et 49 poivrons rouge sprinter (au lieu de 50 chaque). Ça nous a pris 1 h 30. Puis plantation des salades 1 h 15. 

On est rentré trempé et gelé (enfin !) pour goûter, se doucher, ne pas faire les devoirs (quel malin cet enfant qui oublie ses cahiers), regarder un dessin animé ou préparer un article sur l’ordi selon l’âge, avant d’aller récupérer les chattes et rentrer (enfin !) chacun chez soi.

%d blogueurs aiment cette page :