Avr 232012
 

J’ai fait quelques photos un jour (lointain ?) de presque soleil, parce que c’était joli et que les légumes poussaient plutôt bien…

de la salade 

des petits pois (clic) à l’heure actuelles, ceux là sont en fleur,

des courgettes (clic), qui depuis, ont plus ou moins arrêté de pousser… (enfin, c’est surtout trèèèèès lent)

de bien belles et bonnes bettes (clic) : alors elles, elles poussent bien, ça va, heureusement d’ailleurs parce que j’aurais pas grand chose à vendre sinon). Mais quand même puisqu’il est écrit que rien ne va, elles profitent du peu de chaleur et de soleil pour commencer à monter à graine.

On a des problèmes avec le temps, mais aussi, des problèmes de place. Il nous manque bel et bien une serre pour faire des rotations potables et 2 pour qu’elles soient tout à fait correctes. Bref, comme il a malgré tout fait beau en mars, mes tomates étaient bonnes à planter, sans que j’ai encore la place dans les serres pour cela. Sur l’idée de Fred, on les a plantés entre les rangs de carottes. Regardez-bien :

Les problèmes qui se posent :

  • On arrose pas les tomates pendant 15 jours suivant la plantation pour permettre un bon enracinement, alors que les carottes ont encore besoin de grossir,
  • On arrose les carottes en aérien, mais normalement, les tomates au pied entre autre pour éviter les maladies cryptogamiques (qui sont fréquentes avec ce temps pluvieux et froid). En attendant de récolter toutes les carottes et de pouvoir placer l’irrigation au sol, les tomates seront donc fragilisées par l’irrigation aérienne,
  • Les fanes de carottes sont hautes et font de l’ombre au pieds de tomates,
  • La récolte des carottes reste délicate : il faut faire attention à ne pas arracher les tomates !

Malgré tout, au bout de deux semaines, les carottes sont tout à fait correctes et les tomates me semblent avoir bien pris et bien forci. La récolte des carottes est bien avancée et la place va être rapidement libérée, cela résoudra également le problème d’ombre.

Et comme ça suffisait pas comme encombrement, dans cette serre, il y a aussi les patates nouvelles sur les bords de serre (on est des oufs). Ce sont peut-être elles qui pâtissent du manque d’arrosage dû à la présence des tomates :

Ailleurs on a encore plein de trucs :

de l’ail (clic) : innovation 2012

des fraises : elles en sont à peu près au même point 10 jours après la photo. Même si elles vont finir par mûrir, je doute qu’elles soient goûteuses avec ce manque cruel de soleil,

des épinards (clic) : prévus pour cette semaine, ils n’ont malheureusement presque pas poussé (froid et manque de soleil). Je pense qu’il faudra encore attendre deux semaines avant récolte (si le temps s’améliore),

de la rhubarbe (clic)

des concombres (clic)

Sur les concombres, on subit de plein fouet les conditions climatiques : 3 à 5°C en dessous des normales et très humide. Quelques jours plus tard :

(clic)

Je pense qu’on va perdre 30% des plants de concombre longs. J’ai refait un semis de concombre pour remplacer ceux qui ne vont pas s’en sortir, mais il ne me restait que des graines de concombre court type akito. C’est gênant pour la clientèle dont la moitié préfère les concombres longs. (Pourtant les courts sont bien meilleurs !)

Et puis, des semis, des semis et encore des semis :

(tomates, melon, aubergines et poivrons) (clic)

courgettes et concombres

chayotte / christophine 

céleri rave

En résumé, à cause de cette météo bien pourrie (qui ne s’arrange pas dans les jours qui viennent, c’est peut être ça le pire), les pommes de terre primeur ont déjà près de 2-3 semaines de retard et cela va s’amplifier. Le mesclun aurait déjà dû être bon à couper la semaine dernière, je vais en couper cette semaine, mais il va falloir trier à la coupe les plus grande feuilles (ça prend beaucoup plus de temps de récolte). Les épinards devaient être bons à consommer cette semaine et ne seront malheureusement pas suffisamment gros avant 2-3 semaines. Et encore, si les conditions s’améliorent !  Les courgettes ont du mal à pousser et les concombres sont en sale état. Tout n’est pas perdu pour eux mais ça craint quand même.  Les choux fleurs et brocolis sont à l’avenant, prévus pour mai, on ne les aura pas avant juin, à mon humble avis.

L’avantage de tout ça, c’est qu’on ne perd pas de temps à arroser les champs… De toute façon, je ne suis pas sûre qu’on trouve un maraîcher satisfait à cette époque de l’année : il fait trop chaud ou trop froid et on a trop de travail 😀

  2 Responses to “Sale temps pour les légumes”

  1. ho fatche je vois que c’est pas mieux par chez vous…. he merde !!

  2. En fait Delphine tu es maraîchère-infirmière, auprès des animaux et des légumes.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :