Mai 192016
 

Les épinards, ça n’a jamais très bien fonctionné sur notre sol hyper pauvre (c’est très éxigeant, comme la plupart des feuilles mais encore plus). On a même arrêté d’en faire quelques années, et puis à force de “remonter” notre sol, on a retenté cette année. C’était mal parti (mauvais semis), puis finalement ça se présentait bien, avec même de très bonnes récoltes depuis 10 jours, j’en étais bien la première étonnée, et Aline en était presque à aimer s’occuper des épinards (alors qu’on a vraiment une expérience POURRIE avec eux, et qu’il y a de quoi aller à reculons dans le champ).

Bref, hier encore, après une récolte anthologique mardi, je les trouvais super beaux et me réjouissais de la récolte d’aujourd’hui qui allait être facile et abondante.

Las ! Voilà à quoi ressemblait les 250 m2 d’épinards ce matin au moment de la récolte :

Epinards

On voit nettement sur cette photo des crocs de rongeurs (ou de chat, va savoir, elles sont tellement affamées, les pauuuuuuvres) mais ça ce n’est pas vraiment un problème, il n’y a que quelques feuilles touchées. Non le problème c’est bien toutes ces tâches blanches.

Ce matin, dans l’urgence du boulot à faire, j’ai cru que c’était l’oidium (ça poourrait vu les conditions météo dernièrement) ; mais à la réflexion ce n’est pas ça. On s’est creusé la tête avec Fred et on a pensé à plusieurs hypothèses (et aucune solution) :

  • un grignotage de la surface des feuilles en dessus et dessous par une limace ? → NON Aucune limace à l’horizon
  • la même chose par un acarien ? → il y a bien des acariens sous les feuilles mais comment expliquer que tous se soient mis à grignoter en l’espace de 24 heures les 250 m2 d’épinards ? Impossible à croire
  • ça ressemble à des traces mécaniques (les crocs en font partie) qui auraient pu être également produites par la pluie très forte d’hier → comment expliqué que les épinards du mesclun n’en porte aucune ? Et même si le phénomène météo avait été hyper localisé, il ne peut l’être au point que les salades à moins de 10m soient tout à fait indemnes (et heureusement) ni les patates et tomates du jardin de Milo qui jouxtent les épinards.

Pas de réponse finalement (ou pas encore du moins) mais on a bien et bien fini la récolte des épinards. Pouf comme ça du jour au lendemain.

La vie de maraîchère ça peut vite faire passer de l’euphorie à la déception la plus totale !

  6 Responses to “On est maudit des épinards”

  1. Bonjour

    Et si c’était ce bon vieux mildiou , voir http://fr.horticalia.org/Wiki/%C3%89pinard.
    Le chaud et humide de ces derniers temps pourrait l’expliquer. Mais là à vu de nez, ils ne vont pas tarder à monter. En plus ils commencent à jaunir, ça sent la carence en azote. Conjonction stress meteo chaud/froid, humidité et epinard sur la fin peut expliquer le phénomène.
    Voilà une piste,
    Bon courage
    Delphine, une autre jardiniere

  2. Bonjour
    non ce n’est pas le mildiou non plus. ce ne sont pas des tâches blanches mais jaunes identiques sur les 2 faces de la feuilles. Et plus que des tâches on dirait que l’épaisseur de la feuille a été rabotée.
    Et oui ils ne sont pas super verts, et ne le seront jamais, comme je l’ai dit plus haut nous avons un sol hyper pauvre et comme on ne peut pas mettre tout l’azote qui leur manque (et heureusement, sinon, bonjour la pollution) ; et bien ils ne peuvent pas être très très vert. Chez nous, la végétation est vert clair, c’est comme ça.
    Et oui je sais bien qu’ils ne vont pas tarder à monter, cependant, je pouvais espérer encore 3 belles récoltes. 🙁

  3. Bonjour,
    si les betteraves et blettes poussent bien, vous pouvez essayer les “blettes à couper” (agrosements, biau germe). Ca se cultive, récolte et cuisine comme des épinards, et c’est vraiment très bon. Mes clients (et leurs enfants) en rafollent. Ils les ont d’ailleurs surnommer les “blettes-épinards” 🙂

  4. J’ai bien conscience qu’on n’a pas le même sol (plateau briard, limon argileux à battant). Cependant , en laissant de côté là couleur, les miens ont la même tronches au 15 juin pour un semis début avril. (chez moi ça caille et ça ne ressuie pas bien du tout , mais je peux tout cultiver, faut pas être pressé ).
    Tout ça pour dire que c’est le cycle de l’épinard, faut faire plusieurs semis à 15 jours façon radis. Le mieux sinon c’est l’automne, comme pour les pak choi, là ça vaut le coup.

    C’était la première fois que je laissais un message, je tiens à vous dire que je suis admirative de votre travail, et que j’y puise beaucoup de conseils.
    Ici d’un monde agricole qui ne rêve que de 3 chiffres en terme de rendement , je sais comme il est difficile d’imposer une autre conception de l’agriculture. Difficile de reconnaître qu’on est prisonnier d’un système.
    Encore une fois bon courage, et continuer ainsi

  5. @Jérome : merci de vos conseils. je fais déjà des bettes trop ça serait vraiment trop 😉
    @delphine : Hey je suis originaire de la Brie 🙂 merci de vos encouragements. Je sais tout ça et c’est d’ailleurs ce que j’ai fait, plus tôt puisque je n’ai pas besoin d’attendre que ça réssuie (le sol est pauvre mais vraiment facile à travailler). La photo montre 1 plant d’épinard, pas la culture complète 😉

  6. Bon, en tant que consommatrice occasionnelle de tes légumes, je serai toujours triste pour les épinards car c’est mon truc vert préféré. Bisous.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :