Déc 032013
 

Les choux à manger, c’est un délice. A récolter, c’est pénible parce qu’il faut tous les couper à la main, les éplucher idem et surtout qu’on se retrouve vite trempé et puant à cause de l’eau qui reste toujours à stagner entre les feuilles. Ceci étant on oublie vite que ça a été chiant devant une bonne salade de chou cru / noisettes / comté / pomme / raisin (rhaaaaa j’en ai l’eau à la bouche).

IMAG0080la salade la meilleure du monde (j’attends qu’on me propose mieux)

Et puis depuis l’an passé on a mieux que les pantalons de pluie, on a les cottes de pluie !

Il faut récolter les choux cabus blanc et rouges avant qu’il gèle pour les stocker au sec. C’est ce qu’on a entrepris il y a quelques semaines déjà :

IMG_3612on coupe le chou à la base, ici Aline dans sa magnifique cotte jaune poussin

IMG_3613puis on enlève les feuilles abîmées du dessus. Aline a le manteau de pluie assorti à la cotte, pas moi.

On ramène tous les choux au pied du camion qui va nous servir à les remonter au bâtiment, avec les brouettes. A ce moment là on les trie par taille. Nous les vendrons ensuite à la pièce en fonction de leur taille/poids moyens (petit – moyen – gros).

IMG_3610les choux rouges

IMG_3585les choux blancs : choux à choucroute mais également délicieux crus ! (à mon avis meilleurs que les rouges)   

Cette année, les choux sont plus petits que les années précédente et ils n’ont pas poussé très vite (les dates de plantation étant pourtant les mêmes). Je pense que nous les avons un peu trop arrosés. Il y aura un peu moins de choux dans les paniers que d’habitude, et m’est avis qu’il y aura quelques AMAPiens que ça satisfaira ;-).

Il nous reste les choux frisés à récolter. Ils supportent bien un léger gel et on les récolte donc plus tard. C’est bien fait, vu qu’ils supportent moins bien le stockage.

IMG_3632

Toutes les recettes pour les choux ici.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :