Avr 122017
 

On a la chance de pouvoir compter sur notre stagiaire Pierre et pouvoir le laisser bosser tout seul pendant que je suis en réunion.

Je l’ai laissé avec la tâche de débarrasser la serres des bettes. L’instruction était : arracher les 2 planches de bettes, les mettre sur le compost sans étaler celui-ci plus que de raison, tout ça en 2:30 maximum (considérant que ça doit prendre moins de temps mais qu’il est novice). Et comme c’était un milodi de vacances, je lui ai laissé Milo pour l’aider.

Après avoir fait la 1ère planche en balançant chaque pied dans la brouette au fur et à mesure de l’arrachage ; et selon le rapport de Milo :

“Tata, on a fait la première planche et après j’ai eu l’idée qu’en fait, on arrache toutes les bettes on les laisse par terre, et après on arrache toute les ciboulettes et après, en fait, on met tout dans la brouette.”

“Et alors c’était mieux ?”

“Bah oui ! En fait ça nous a pris que 4 brouettes ! Et c’était beaucoup plus rapide et en fait ça faisait moins mal au dos !”

Comme quoi on a toujours besoin d’être plusieurs pour réfléchir et parfois d’un plus petit que soi. Ça se passe pareil entre Aline et moi et je suis contente qu’ils aient trouvé une meilleure stratégie en cours de route (ce que j’espérais en les voyant faire au début). C’est comme ça qu’on apprend à mieux travailler et réduire la pénibilité et c’est important. Ils ont fait du bon boulot en moins de temps qu’imparti au départ. Bravo les gars ! Et merci c’est bien propre :

Et ce tas de compost respecte à la perfection mes attentes 🙂 😀

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :