Nov 232016
 

Raphaëlle nous propose une recette de velouté de patates douces :

Ingrédients : 

  • 800 g de patate douce
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’ail
  • 1 L d’eau
  • 2 cubes de bouillon de légumes
  • 150 g de fromage de chèvre frais
  • à discrétion poivre, sel
  • 1 c. à soupe de Curry en poudre
  • 10 g d’huile
Préparation : 
  1. Couper l’oignon, l’échalote et l’ail en deux et les mixer
  2. Les saisir avec l’huile et le curry
  3. Ajouter l’eau, les cubes de bouillon et faire cuire 10-15 min à partir de l’ébullition
  4. Pendant ce temps éplucher et tailler la patate douce en cube et les carottes en rondelles
  5. Lorsque le bouillon est prêt, ajouter les légumes et faire cuire 15 minutes
  6. Mixer après cuisson
  7. Ajouter le fromage frais en morceau et le laisser fondre
  8. Mixer à nouveau et servir.
Merci Raphaëlle !
Déc 252015
 

Attention ! même si c’est un roulé, c’est une recette salée.

À préparer quelques heures avant.

PatatesDouces2Ingrédients :

Pour le roulé :

  • 700g de patates douces,
  • 1 cuillère à soupe de graine de pavot,
  • 6 oeufs,
  • 1 pincée de sel,
  • 1/2 cuillère à café de gingembre en poudre

Pour la garniture :

  • 250g de fromage blanc,
  • 4 échalotes,
  • 50g de noix de macadamia (ou autre noix),
  • 1 botte d’herbes fraîches à votre convenance.

Préparation :

  1. Préparer la garniture en mélangeant le fromage blanc, les échalotes, les noix et herbes hachées,
  2. Réserver au frais et faire préchauffer le four à 210° (Th. 7),
  3. Éplucher et couper en morceau les patates douces, les cuire à la vapeur jusqu’à ce qu’elles soient tendre, en faire une purée,
  4. Ajouter les jaunes d’oeufs et le gingembre,
  5. Monter les blancs en neige, les incorporer délicatement à la pâte,
  6. Sur du papier cuisson, verser la préparation en égalisant la surface,
  7. Saupoudrer de graines de pavot et faire cuire 15 minutes,
  8. À la sortie du four, poser un torchon dessus, rouler la biscuit encore chaud et laisser refroidir,
  9. Dérouler en enlevant le papier cuisson et le torchon et étaler dessus la préparation au formage blanc, puis enrouler de nouveau,
  10. Mettre au frigo quelques heures avant de servir.
Nov 182013
 

Une dernière recette de Julie :

Mille-feuilles au chèvre et radis noir. (qui contient aussi du mesclun/mâche/roquette, et des échalotes)

640px-Anker_Stilleben_Bier_und_Rettich_1898Le mille feuille est certes beaucoup plus appétissant ! Crédits : Albert Anker et Wikimedia commons

On peut aussi le faire en “salade tout mélangé, le mille-feuille est plus joli, mais je trouve trop compliqué à manger. Si on en fait un plat il faut multiplier les quantités, on a testé avec les différentes herbes aromatiques et on a aimé”.

Merci Julie et bon appétit !

Toutes les recettes sont ici.

Oct 162013
 

Isabelle nous propose 3 recettes pour accommoder entre autres les radis raves comme celui qu’il y a actuellement dans les paniers : le radis blanc daikon

Daikon.Japanil fait froid, il pleut, alors la photo vient de Wikimedia Commons

(Les recettes sont valables pour les radis raves de toutes les couleurs, y compris les noirs)

Carpaccio de radis

Velouté radis-potiron, valable aussi pour les potirons donc,

et avec un tas de légumes mal-aimés comme le navet, le topinambour, le céleri rave, … l’estoufade de veau.

Bon appétit et merci à Isabelle !

Et Bonus d’Emmanuelle à 18:36 :

(les radis raves) façon endives au jambon en remplaçant les endives par des tronçons de radis cuits à blanc en préalable ça marche d’enfer avec les mômes !

Merci !

Août 042013
 

(la sauce tomate à 20€ le litre, précise Fred)

Il faut plein d’aromates, d’ail et d’échalotes (pas d’oignon dans ma recette, en partie parce que quand je commence à faire des sauces, ils ne sont pas encore récoltés, en partie parce que bah c’est comme ça et puis c’est tout, mais bon, vous faites comme vous voulez hein).

IMG_3051ici donc, de gauche à droite et en bas : estragon, persil, thym, ciboulette, basilic. En haut herbes de provence (oui, je sais c’est plus ou moins la même chose que celles qui ne sont pas deshydratées, mais j’aime en mettre partout, l’été), gros sel de Guérande (merci J.-C.), poivre, huile d’olive, ail et échalotes.

Et bien sûr des tomates ! (celles que vous voulez, mais je vous préviens, comme il va falloir les éplucher, je vous conseille des plus grosses).IMG_3053

Donc, on lave tout, on émince les échalotes, on écrase l’ail et on plonge 5 minutes les tomates dans l’eau bouillante pour les éplucher :

IMG_30555 minutes dans l’eau bouillante

IMG_3056on laisse refroidir (c’est rapide si vous ne les avez pas laissées plus de 5 minutes et de toutes façons, si c’est resté trop longtemps dans l’eau bouillante, c’est de la purée)

IMG_3057on épluche et on débite en jetant les parties dures

Bon, pour la quantité de tomates que j’avais, j’ai fait plusieurs séries d’ébouillantage/épluchage hein. Ah ouiche ! c’est toute une organisation (et 3 heures de boulot pour cette série, ça va, c’était plutôt rondement mené).

Bref, vu qu’on a déjà fait ce qu’il fallait avec l’ail et l’échalote, et qu’on a déjà pas mal de tomates préparées sous la main, on peut commencer à entrer dans le vif du sujet en faisant fristouiller l’ail et l’échalote dans une bonne grosse rasade d’huile d’olive :

IMG_3058attention : ne pas faire la bêtise que j’ai faite par flemme aujourd’hui, sauf si vous aimez croquer l’ail en mangeant des tagliatelles à la sauce tomate, ne laissez pas l’ail en morceaux même très émincés, ça ne fond pas ! Il faut l’écraser ! (tssss, c’est pas comme si je n’avais pas éprouvé ma recette -celle de la meilleure sauce tomate- depuis des années et des années…)

Une fois que ça commence à roussir, bim ! on balance les tomates :

IMG_3060voilà une gamelle bien pleine !

Bon, c’est pas fini ! On coupe coupe coupe les aromates (aux ciseaux, c’est très bien) :

IMG_3061oui, on peut tout mélanger et tout couper en même temps dans le récipient (sauf le thym, apparemment)

Quand vous voulez vous mettez les aromates dans la sauce, et on rajoute encore pas mal d’huile d’olive (je dirais qu’il y en a 300 mL en tout dans cette marmite) :

IMG_3062

Quelques heures après, ça a bien réduit. ATTENTION, le secret se dévoile : LA RÉDUCTION ! C’est bien tout ce qui fait la réussite de cette sauce et nécessite donc plusieurs heures de cuisson ! (à l’époque où je faisais ça avec 2 boites de tomates pelées au jus dans une casserole d’1/2 L, je laissais déjà réduire pendant 1 heure, ça donne une idée…).

Quand ça a bien réduit et que cette opération ne sera plus trop dangereuse par les giclements qu’elle va nécessairement  provoquer, enlever le thym et écraser la sauce au presse-purée (bon, vous pouvez faire comme Fred au mixer, mais d’une part, ça ne fera pas du tout la même texture et ça sera beaucoup moins joli parce qu’on ne distinguera plus les couleurs). Franchement, vu que vous avez bien épluché les tomates, c’est un jeu d’enfant, ça ne vaut pas la peine de brancher le mixer, d’user de l’électricité et en plus d’avoir à le laver :

IMG_3066

On laisse réduire jusqu’à ce qu’il n’y ai plus d’eau qui surnage et que la sauce soit bien liée, tout simplement. On redonne un coup de presse-purée  et voilà :

IMG_3068la réduction au demi dans toute sa splendeur et sa réussite (mais une photo floue quand même).

Vous pouvez verser la sauce dans des bouteilles de jus de pomme à l’aide d’une théière en  émail rouge à pois blancs, si vous le voulez. Ou dans des pots à confiture, c’est vous qui voyez.

IMG_3070(10-12 kg de tomates, 4,5L de sauce…)

Il n’y aurait que moi, comme c’est aussi bouillant que de la confiture, je trouve que c’est bien assez propre et je laisserai comme ça, mais vu que Fred met son grain de sel, il stérilise tout au four à 100°. (oui oui, il met les pot/bouteilles comme ça. Au four. À 100°).

%d blogueurs aiment cette page :