Déc 202012
 

Après la recette d’hier, mon frère est un peu jaloux que je n’ai pas partagé sa SUBLIME recette de la soupe au chou (et aux navets). Il nous en fait part, et moi aussi sinon, il va être ronchonchon pour noël et ça je veux pas. Voilà :

Tu veux que j’ti dise, ça rend meilleur.

 Aujourd’hui c’est dimanche et comme on a pas grand chose à faire, on fait la soupe. Bin oui mon jeune ! Grâce aux faveurs d’un bon ami à moi, sache que j’ai une cocotte-minute et qu’elle est magnifique.

Donc, la recette, celle pour les hommes, avec de la viande et du gras :

-1 demi-chou d’à peu près un kilo
-3 navets moyens
-10 petites patates
-une demi-douzaine de petits champignons de Paris
-un oignon moyen
-deux gousses d’ail
-une bonne tranche de lard fumé
-un bout de viande avec de l’os dedans
-de la flotte

À noter que tous les légumes sont d’origine biologique, sauf l’ail mais elle était pas au courant elle s’excuse. La bidoche était trop timide pour donner son origine, alors on va dire que pour cette fois ça va mais qu’il faudrait faire gaffe à la prochaine. L’écoute de David Oïstrakh est conseillée pendant la confection de ce met divin (mais plutôt Tchaïkovsky que Sibelius, Sibelius c’est un peu chargé).

bon bah là c’est le chou. on est un peu déçu parce que ça fait peu, mais en même temps fallait avoir une 8 litres.

Là on met son bout de cochon avec de l’os. Me demandez pas comment ça s’appelle, j’ai oublié. Moi je voulais mettre de la queue de boeuf, mais bon, hein.

Hop on met l’ail et l’oignon – à noter, ce oignon de toute beauté n’a entraîné aucune chute lacrymale : c’est ça la qualité.

Bim, les champignons. Je sais qu’on met pas trop de champignons dans la soupe, mais quand je les ai vus, ils étaient trop mignons.

Les navets maintenant. Pourquoi des navets ? Parce que ça déchire, petit imbécile.

Hop, on feinte les légumes en insérant discrètement sans crier gare le lard.

Les petites patates. Je crois que c’était des bintje, mais j’en sais rien, j’ai pris ça à la tête du client.

Et donc à la fin, de l’eau. Ces salopards de champignons tiennent pas en place, bien sûr, mais c’est ça avec les jeunes.

Et donc là j’attends 4/5h avant de te dire ce que j’en pense. À noter que le chou congelé c’est sympa mais quand ça décongèle faut bien surveiller parce que cet idiot de légume retient tellement bien la flotte que ça peut vite moisir. Et toi je sais, tu vas me dire, mais et les carottes alors ? Et moi je te dirais d’aller te faire voir.

  4 Responses to “Battle de soupe au chou”

  1. Rappelons à toutes fins utiles, que contrairement à la légende, le chou ne fait pas péter s’il est bien cuit.

  2. J’essaie.
    Difficile de caser les navets à la maison et le choux…A part la potée, pas facile non plus notamment pour les enfants.
    Merci d’avance !

  3. Il faut absolument essayer les navets crus, comme les radis.
    C’est croquant, juteux et sucré, surtout pour en début de récolte.
    Nous trions de façon drastique les navets pour qu’ils ne soient pas fibreux, ni durs ni amers.

    Pour l’instant tout ceux que nous avons consommés chez nous répondaient à cette exigence.

  4. Pour le frère :

    – le morceau de bidoche avec un os dedans, c’est un jarreton de goret, c’est trop bon

    – perso, je ne mélangerais pas des champignons (même très mignons) avec du chou et des navets (le champi est fort en goût et je ne suis pas sûre que ce soit harmonieux avec le reste des légumes)

    – je ne mettrais pas non plus de carottes (parce que ça rend aimable et que j’ai une réputation à défendre)

    Pour l’autre Delphine :

    – Au terme de 4/5 heures de cuisson, tes enfants ne reconnaîtront plus rien, tu leur dis que c’est de la purée liquide avec de la viande dedans et ainsi ils apprendront en douceur à manger des VRAIS légumes

    Pour ma Delphine à moi :

    – des bises…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :